Comment j'ai failli ENCORE UNE FOIS me faire avoir!

Figure toi que je pensais ce blog très secret et qu'à l'époque je n'en avais parlé à personne de mon entourage.

SAUF QUE NON!
Et en remontant dans les messages, je me suis rendue compte que j'en avais parlé à une "amie".
Qui en fait n'en était pas une du tout!

Et comme je la crois TOTALEMENT capable d'avoir refilé cette adresse à des tonnes de gens tous plus cons les uns que les autres, je vais te raconter ce qui s'est passé en vrai.

Si elle vient toujours par ici, elle saura ce que je pense d'elle.
Si elle a refilé l'adresse à des indésirables, ils auront la vraie version de l'histoire.
Si ni elle ni ses potes ne viennent, toi tu vas te régaler à lire l'histoire de la seule vraie fausse amie que j'ai eu dans ma vie.

Car des amitiés qui se terminent, on en a tous connus.
L'éloignement en général, le "on n'a plus grand chose à se dire, ou parfois une bonne engueulade qui a le mérite d'être claire.

Mais pas là.

Assieds toi confortablement je t'explique...

Cette nana donc, je la connaissais de vue. Elle était en couple avec un copain mais on ne se voyait pas en dehors du taff ou de grosses soirées.
Un jour on a commencé à se voir tous les quatres. Et à bien rigolé. Et on s'est vu toutes les deux. Et on a bien rigolé.
On est partis en vacances avec nos enfants et ça a été des vacances géniales.
Je lui confiais mes déboires avec Chris (rassurez vous, nous allons finalement très bien et ça fait looooongtemps qu'on n'a pas été aussi amoureux! Mais j'en réserve l'explication pour mon nouveau blog secret vraiment.)

Je suis honnête, elle a été là et plus que là pendant la période la plus down de ma vie.
Avec le recul, je pense que j'ai fait une dépression de 6 bons mois et elle a été à cette période la plus présente / rassurante / désangoissante possible.
C'est d'ailleurs pour ça que je n'ai JAMAIS rien fait contre elle quand elle a été en dessous de tout plus tard.
Sans exagérer; je pense vraiment que sans sa présence, je ne serais pas remontée aussi vite finalement.

Et c'est là, précisément maintenant, que je me rends compte que je suis incapable de continuer à te raconter la belle salope qu'elle a été.
Enfin si, je le raconterai dans mon nouveau blog secret fermé à double tour.
Mais là, si elle a vraiment donné ce lien à tous ses potes qui me connaissent, et même si ils ont fait des soirées lecture en se foutant de ma vie, je ne veux pas devenir la méchante qui balance avec aigreur.

C'est du passé.
En vrai je m'en fous.
J'ai toujours pensé qu'un jour on aurait une explication. Enfin qu'elle viendrait vers moi pour une explication.
Et non :)
Elle n'est jamais venue.
Et au final tant mieux. Parce qu'il n'y avait vraiment rien à dire en fait.
(Si tu me lis, ceci n'est PAS un appel du pied pour que tu viennes discuter, crois bien que je te renverrai chier puissance 8000!)
(Pas revancharde mais pas conne non plus! :)

DONC, je plie boutique ici mais je laisse ouvert car j'assume.
Checke tes mails, j'ouvre ailleurs bientôt!

Je t'embrasse.