Petite sensation étrange de revenir raconter ma life ici...
L'impression de rajeunir presque!

Anybref, passons donc au personnage numéro 2 (ceci n'étant pas un ordre de préférence...), à savoir ma fille cadette chérie et adorée: C.
Tu l'as laissée, elle était l'ado idéale.
Très bonne élève, très gentille, toujours de bonne humeur, entourée d'amis et de son petit copain depuis 3 ans.

Et bien....
C'est PRESQUE toujours la même chose.

C. a fêté ses 18 ans lors d'une fêtre grandiose qui m'a coûtée un bras et qui s'est terminée en orgie où ils étaient tous saouls comme des porcs et on a du bol que personne ne soit mort.
Et depuis, le PRESQUE a pris toute sa puissance.

C. a découvert les sorties entre copains et l'alcool.
Alors, non, ma fille n'est pas une clodo qui picole, mais certains samedis soirs, je pense qu'elle n'en est pas loin.
La 1ère fois où elle est rentrée saoule d'une soirée, j'étais tellement furax, que lorsque je l'ai entendue vomir dans les toilettes de l'étage, je n'ai pas bougé mes fesses du canapé.
(Canapé sur lequel je l'attendais depuis minuit et il était 3.00!)
J'ai juste crié 'c'est dur hein!?"
Même pas monté une serviette ou un doliprane.
Rien! Baves en bien!

C. a été invité à un anniv de 18 ans par semaine entre février et juin.
Je ne ments pas.
Car cette "enfant" entourée d'amis était devenue populaire. Pas en mode pom pom girl méchante, mais plutôt en mode "salut toi / je connais tout le lycée!"

Parallèlement, elle souhaitait toujours être la meilleure élève de sa classe. Ou même du monde.
Car autant V. a toujours été celle à côté de la fenêtre, celle dont les profs ne se souvenaient pas du prénom, autant C. est la pire FAYOTTE que tu peux imaginer.
Avec V. des fois on lui dit que si on avait été dans sa classe, on l'aurait tapée.
Et encore aujourd'hui, je ne comprends pas comment elle peut avoir autant d'amis en étant aussi donneuse de leçons & crâneuse.
Je ne saisis plus cette génération.
Pour son futur CV (dixit elle hein....), elle a été de TOUS les conseils d'administration du lycée. Sachant qu'elle est déléguée depuis la 6ème et qu'elle a en plus créé un groupe de soutien scolaire en partenariat avec la Mairie.

Concernant sa bonne humeur légendaire, elle perdure, sauf avec moi.
Je l'agace visiblement et on est reparti comme en 14 avec les "tu ries trop fort!" et autres "tu es ridicule sur snapchat!"
Mais, comme elle conserve son bon fond, elle culpabilise vite et vient me faire des câlins d'excuse, donc ça va.

A force de soirées, ses résultats scolaires étaient très bons, mais n'étaient plus excellents.
C'est comme ça, qu'à sa GRANDE surprise, elle n'a pas été prise en Prépa Littéraire.
4ème sur liste d'attente.
Elle a été vexée comme un pou!
J'avoue que je me suis dit qu'un échec ne pouvait pas faire de mal à Miss perfection 2017!

Elle a quand même eu mention Bien au bac, ce qui a relevé son égo et part donc en fac de droit à la rentrée.
Sans aucune motivation, à part que la fac est en centre ville et qu'elle est RA-VIE de quitter sa banlieue.

A l'heure où je t'écris, Madame Vie Perfaite est en vacances en camping au bord de la mer avec 12 potes et enchaine avec 5 jours à Amsterdam, voyage offert par son petit copain (toujours le même) pour ses 18 ans.
Pendant ce temps, sa soeur V. est caissière à Auchan, autant te dire que mes filles n'ont pas la même vie.

J'ai BIEN BIEN prévenu C. que dés septembre, la vie allait changer.
Qu'il allait bien falloir qu'elle bosse, même si la fac c'est de la merde!
Et surtout, qu'elle passe ENFIN son permis.
Deux ans qu'elle est inscrite à l'auto école et elle n'a toujours pas le code....
Je me félicite tous les jours d'avoir eu la bonne idée de payer pour une conduite accompagnée qu'elle ne fera donc jamais....
C'est bien simple, dès que quelqu'un veut la titiller, il suffit de dire "et ce permis? Tu en es où?" et hop, elle part en furie.
(Et après elle culpabilise, tu as bien compris!)

Globalement, mes filles sont des princesses d'amour et j'ai énormément de chance d'être leur mère.
Ca fait cliché, mais je le pense totalement.
Elles sont drôles, plutôt biens dans leur peau, intelligentes & belles.
Elles s'adorent et je suis très fière d'elles.

Finalement, j'ai bien fait de ne pas faire un 3ème enfant, je ne l'aurais jamais autant réussi!