Il y a quelques semaines, chaque salarié de mon entreprise, qui en compte 30, a reçu un mail annonçant une prochaine formation incendie.
Des volontaires étaient demandés pour chacune des trois ailes du bâtiment.
J'ai fait comme d'habitude quand je reçois ce type de mail: je l'ai supprimé.
Tu vois, je suis UN PEU en fight permanent avec ma direction.
Ok, c'est déjà sacrément courageux de virer un mail mais je veux faire plus et aux prochaines élections, je me présente comme Déléguée du Personnel, histoire de pouvoir me fighter plus règulièrement en direct.

Bref!

Deux jours avant la formation, Nicole, comptable de son état, mais notre boîte est tellement bien gérée qu'elle s'est retrouvée à la tête de l'organisation de cette formation, vient me voir l'oeil suppliant.
"Pitié, viens à la formation! Je n'ai personne pour ton aile...."
J'ai pensé qu'elle pourrait me ramener une voix dans le cadre de ma future victoire électorale et j'ai dit oui.

Sache le, une formation incendie consiste essentiellement à regarder des Power Points nases à base de vidéos des années 80 MAIS AUSSI à apprendre à utiliser un extincteur. Et ton formateur, il place un carré de je ne sais quelle matière inflammable et chacun mon tour, tu viens éteindre le feu.
Et là, j'avoue, je me suis régalée. Je me suis dit que quand même c'était assez simple d'être pompier, que j'avais peut-être raté ma vocation.

3 jours plus tard, il est 17h45 et je marche dans le couloir, pour rejoindre mon bureau.
Dans ce bureau, se trouvent Capucine & sa cops qui sont en stage de 3ème.
Peu après l'accueil, je sens une très légère odeur de brûlé. Mon cerveau l'enregistre, mais je continue ma marche pour rejoindre ma fille et la virer de mon ordinateur.
Après quelques pas, je me dis que quand même, je viens de faire une formation incendie, que je sens une légère odeur de brûlé et qu'il serait peut-être cohérent de vérifier si il n'y a pas le feu quelque part.
Je reviens donc sur mes pas.
Ca sent toujours un peu. Pas de fumée. Juste cette légère odeur.
A côté, il y a un grand plateau. Je pousse la porte, espérant trouver un copain de nez pour me confirmer l'odeur, mais le plateau est vide.

Je vais donc jusqu'à l'accueil où la standardiste, qui avait également assisté à la formation, est en train de ranger ses affaires pour partir.

- Tu ne trouves pas que ça sent le cramé?
- Non....
- Allez! Bouge toi et viens vérifier!

Et nous voilà toutes les deux dans le couloir, inspirant fortement pour tenter de distinguer d'où vient cette toujours légère (mais confirmée par ma copine du standard) odeur.
Elle me désigne le bureau de JM.
JM part toujours tard. Donc, je suis persuadée qu'il est dans son bureau. J'apprendrai après que ma collègue l'avait vu partir.
En ouvrant sa porte, je m'attends donc à le voir assis à son bureau, avec du papier d'Arménie brûlant dans un cendrier. JM fume dans son bureau il a donc des cendriers. Tout est cohérent dans mon cerveau analytique.

Sauf que, tu l'as déjà bien compris, quand j'ouvre sa porte, il y a une telle fumée qu'on ne voit absolument rien.
De surcroît, en ouvrant la porte, j'ai provoqué un appel d'air et toute la fumée s'enflamme dans un gros bruit, transformant la pièce en brasier. (J'avais appris lors de ma formation jolie qu'au dessus de 600°, la fumée s'enflamme figure toi!)

J'ai fermé la porte dans un état d'hébétude intégral. Mon cerveau refuse pendant quelques secondes de comprendre pourquoi JM n'est pas assis à son bureau.
Et puis, je me suis souvenue que MA fille se trouvait au bout de ce couloir. Et que dans ma société, toutes les fenêtres ont des barreaux, empêchant même une ado de 14 ans de sortir. La seule issue est de passer devant le bureau en feu. Et même si j'ai fermé la porte, je me souviens de la vidéo que le formateur nous a montré. Celle qui explique que le feu se propage....vite....
J'apprendrai après que toutes les portes de la société sont coupe-feu et que la moquette est également d'une super matière anti-propagation.
(Mais là, je ne le savais pas....)
(Ceci me permettant d'imaginer qu'il me reste genre 10'' pour agir avant que ma fille ne soit dévorée par les flammes...)

Je dis à ma copine de feu "prends un extincteur!" et je me mets à crier: "CAPUCINE, INES! VENEZ ICI VIIIIITE!"
Je ne veux pas aller les chercher parce que rester près de la pièce en flammes me permet de surveiller la propagation.

Bien entendu, BIEN ENTENDU BORDEL, ma fille me répond, comme à la maison:

- Qu'est-ce qu'il y a?

Alors j'ai hurlé. AU FEU! SORTEZ TOUS! AU FEU! En boucle. Jusqu'à ce que ma gamine et sa cops me rejoignent et que je les amène jusqu'au parking.
Capucine est en panique.
Pendant ce temps, je retourne dans le bâtiment pour continuer mes "AU FEU!" et.....

......

personne ne me croit.

J'avoue. Un incendie 3 jours après la formation incendie, c'est louche.
J'apprendrai après que 80% des gens ont cru que c'était un exercice. Et que je mimais vachement bien la panique de l'alerte.

Heureusement, Capucine pleurait tellement fort (mon pauvre bébé.....) sur le parking, que tout le monde a commencé à se dire que tout ça était peut-être sérieux.

Parallèlement, deux mecs COURAGEUX (inconscients aussi....), bravant la fumée et l'odeur immonde qui régnait, ont pris des extincteurs et ont réussi à éteindre le feu.
Et puis les pompiers tout ça.

Pas de blessés, pas de victimes, un feu éteint sans trop de dégâts et une belle anecdote à raconter en boucle pendant 2 jours.
(Crois moi, être ami avec moi dans la vraie vie, c'est un peu fatiguant...)

Le lendemain, mon chef envoyait un mail de remerciement au deux mecs qui ont éteint le feu.
Et moi.... je n'ai rien eu du tout. Même pas un pins (j'ai demandé aux pompiers), pas une petite prime (j'ai demandé à mon chef), même pas une petite plaque à mon nom dans la rue (j'ai l'intention de demander à la mairie.)
Je suis une héroïne anonyme.
C'est encore plus beau!

Ce manque total de reconnaissance a confirmé mon envie d'être DP. Je vais trop leur pourrir la vie!
Ca leur apprendra à ne pas avoir voulu mettre une petite statue de moi sur la terrasse!

Les extincteurs de la formation:

extincteur

Les pompiers:

pompier

Là on aurait DU mettre ma statue:

terrasse

Je reviens très vite te raconter Noël, qui s'annonce très chaud....tu verras.

En attendant, je te souhaite de jolies soirées avec des paillettes et du bon vin!
Et je t'embrasse.