Si tu n'es pas venue hier, commence par le précédent billet, sinon tu ne vas rien comprendre.(Et ce serait bien dommage....)

J'en étais où...?

Ha oui! Au moment où le connard de voisin a compris que j'habitais avec Chris et que nous n'étions pas venus en paix.
Il a donc hurlé à chris "SORTEZ DE CHEZ MOI MONSIEUR!"
Ce qui est totalement incohérent car:
1- Nous étions DEVANT chez lui!
2- Dire Monsieur après avoir trouvé naturel que son invitée nous traite d'enculés, c'est quand même étrange.

Nous sommes donc rentrés chez nous. Où nous attendait Isa au bord de l'évanouissement.

A titre personnel, toute cette histoire aurait pu s'arrêter là. Nous avions été signifier notre mécontentement avec courage, basta.
J'étais limite fière de moi....

MAIS

Chris est un homme. Et d'avoir dû repartir la queue entre les jambes lui était insupportable. Il était blanc de haine, de rage et d'humiliation.
C'est pourquoi, une fois de retour sur NOTRE terrasse, il a hurlé: "VA CHERCHER LE FUSIL!"
Ce qui prouve que les hommes sont décidément tous incohérents dans le conflit car:
- Nous n'avons pas de fusil.
- C'est quand même ridicule de dire ça, alors j'ai rigolé.

Pendant ce temps, la connasse s'en donnait à coeur joie. Florilège:
- Alors les voisins, on est énervé?
- Tiens, finalement on devrait commander des pizzas et rester ici!
- De toutes façons on revient dimanche prochain pour faire plein plein de bruit!
- Les enfants, dîtes au-revoir au cons de voisins!
- A dimanche prochain les voisins!!!!!

Sauf que pendant que cette cinglée se régalait, Chris avait appelé les gendarmes. Malgré mes "mais arrête, ça ne va qu'envenimer les choses!"
Il a dû être spécialement sec au téléphone (il a sans doute mentionné son fusil)(hihi) parce que 5' après, ils étaient devant chez nous.

Bon!
Je me rends compte que tu ne comprends peut-être pas la configuration de mon voisinage, alors je t'ai fait un dessin:

photo

(J'aurais dû le faire plus tôt....)
(Le truc nous séparant est une grande haie de 2.50m)

Les deux gendarmes ne sont pas des commodes. Nous sommes dimanche soir, il est genre 20h et ils ont sans doute passé leur journée à gérer des problèmes de tondeuse passée en dehors des heures légales.
Donc, quand après exposition du problème par Chris, je leur dis "Non, mais n'y allez pas.....", ils me rétorquent: "Ha mais on ne s'est pas déplacé pour rien!"
Surtout qu'au même moment, le voisin et tous ses amis étaient en train de partir et pour fêter ça (et continuer à nous provoquer)(ce qui fonctionnait très bien chez Chris) klaxonnaient à fond avec toutes leurs voitures.
Les flics sont partis sur les chapeaux de roue, nous laissant seuls sur notre trottoir. Moi en mode "ho mon Dieu, on va tous mourir...." et Chris en mode "bien faits pour vos gueules connards!"

Dans les 10'', nous avons commencé à entendre des cris. Des cris de mecs pas contents. Pas du tout du tout des cris de gens qui demandent pardon oui tout ça, on a peut-être un peu exagéré.
Ca a duré 10 bonnes minutes.
J'étais tétanisée sur ma terrasse, lorsque la cinglée a ressurgie derrière sa haie en hurlant:
- TU ES CONTENT HEIN CONNARD! TU BANDES LA HEIN! TU FERAIS MIEUX DE TROMPER TA FEMME ESPECE DE SALE CONNARD!
Le pire du pire étant quand j'ai entendu une petite voix d'enfants dire "Arrête maman.... Tu le diras à la maison si tu veux, mais arrête...."

Et puis plus rien.
Le silence.
Les flics nous avaient dit qu'ils reviendraient ensuite mais le temps passant, nous avons commencé à craindre qu'ils ne les aient tous embarqués pour outrage....

45 minutes après (ce minutage n'est même pas exagéré!!!!), ils sont revenus.
En mode:
- "Nous ne pouvons rien vous dire de ce qu'il s'est passé mais nous allons relever votre identité s'il vous plaît. Deux amis de vos voisins nous ayant menacé de porter plainte, nous allons en avoir besoin en cas de procédure.
- Mais....porter plainte contre nous?
- Non Madame, contre nous! Si cela se confirme, vous serez appelés à témoigner."

Dans le genre je ne doute de rien...

Et puis ils sont partis, nous laissant seuls face au danger.
J'ai demandé:
- "Et si demain, une fois tout le monde calmé, je vais les voir pour qu'on se réconcilie? (J'ai un vrai côté Laura Ingalls...)
- Houla. Non. Jamais. Evitez-vous, c'est tout ce que je peux vous conseiller. Bonne soirée."

Te dire que nous avons passé une bonne soirée serait un mensonge.
Le lendemain, je m'attendais à retrouver mon chat mort dans la piscine ou bien une chouette clouée sur ma porte.

Et bien que nenni!

Cette anecdote a 10 jours et depuis le quartier n'a jamais été aussi calme.
Le voisin vient de temps à autre nettoyer sa piscine ou jardiner et il n'a jamais fait aussi peu de bruit.
Soit la peur du gendarme à opérer....
Soit ils croient que Chris a vraiment un fusil! (hihi)
Soient ils fomentent tous un plan pour nous attaquer dès que j'oublierai de fermer la porte à clés.

Bien entendu je te tiens au courant.
(Bien entendu, le pistolet que Chris a dans son tiroir est un faux, vieux souvenir d'un tournage.)

Piouf, elle commence bien cette rentrée.....