Oui, je suis une nouvelle femme!

1- J'ai perdu du poids! Suffisamment pour que toute la planète me dise "whoua, tu as un cancer?" mais pas assez pour devenir l'égérie d'une marque quelconque. N'empêche, je deviens bonnasse!

2- Je fais du footing! Oui madame. Bon, depuis 2 séances seuleument mais je compte bien continuer! En même temps, étant donné le prix payé pour mes supers chaussures, j'ai calculé que je dois parcourir 58 742 km pour les amortir.
Pas le droit à l'erreur donc, surtout en ces temps de feuilles d'imposition....

Ceci explique POURQUOI je ne suis pas venue te raconter plus tôt pourquoi Chris a désormais un pistolet dans le tiroir de sa table de chevet....
(J'aurais dû faire écrivaine de titres pour France Dimanche moi....)

Figure toi que le we dernier (non, pas celui-là, celui d'avant), il faisait un temps splendide.
Comme nous sommes des gens avec le coeur sur la main, nous avions invité Isa, la soeur de Chris, qui a comme passion dans la vie: bronzer.
Et comme nous avons une piscine, des transats et accessoirement du soleil, on a fait nos gens gentils en disant "viens passer le we à la maison si tu veux!"
C'est surtout moi d'ailleurs la plus sympa de l'histoire, puisque Chris se fout complètement de sa soeur et peut à la PlayStation tout autant que si elle n'était pas là. Voir plus.
De mon côté, je me dévoue pour satisfaire sa 2ème passion: jouer au scrabble. Pourtant, ça fait 10 ans que je lui colle branlée sur branlée. Mais elle continue à sautiller de joie à l'idée de jouer.

Bref, je m'égare.
Nous étions donc déterminés à passer une bonne journée à base de maillot de bains, de picole et de scrabbles.
Mes filles chéries étaient à l'étage avec une bande de copines. Ambiance "surtout ne venez pas nous déranger!" Pas de soucis les filles, pas de soucis!

Sauf que....

Vois-tu, nous possédons en plus d'une piscine, un voisin qui est un gros sale connard. Mais un gros gros hein! Nous nous entendons bien avec le reste de notre voisinage, mais lui, il doit être le fils caché d'un dictateur d'Amérique du Sud.
Depuis quelques mois, il n'habite plus chez lui.
Il habite chez sa connasse de nana puisque la précédente est partie (MON DIEU quelle bonne idée!).
La maison est en vente et comme il en veut juste le double du prix du marché, elle reste inhabitée, pour notre plus grand bonheur.
Hélas, parfois, il confond sa maison avec un bungalow de vacances et lui et sa pouffe invitent des "amis" pour venir passer une bonne journée à hurler dans le jardin et à sauter dans la piscine en faisant griller des merguez.
Nos jardins sont contigus. En fait, sa maison est à l'arrière de la mienne.

Dès 11h du matin, cette sympathique bande de potes à commencé à hurler. Fort. Très fort.
Sachant que sa connasse a une voix de crécelle incroyable et qu'ils étaient tous venus avec 10 enfants/couple en moyenne.
A 14h, j'entends qu'il a fait installé une pompe à chaleur dans sa piscine, ce qui lui garantit une eau à 28° et fait s'évanouir ma prière de "au bout d'un moment ils vont être bleus, ils vont bien sortir de l'eau...."
A 15h, je tente une sieste dans ma chambre, fenêtre fermée. Chambre qui donne de l'autre côté de ma maison! Impossible de fermer l'oeil, ils gueulent tous beaucoup trop!
A 16h, alors qu'Isa et moi faisons un scrabble (que j'ai FAILLI perdre avec toutes ces conneries!) DEVANT notre maison, les hurlements redoublent.
Et puis quand je dis hurlements, je ne voudrais pas te priver des conversations toutes plus vulgaires les unes que les autres. Et ca parle de chatte (pas l'animal) et ça dit "ta gueule" à ses enfants etc...
A 17h, j'envoie un SMS (ce con a mis son n° de portable sous son panneau à vendre et ça fait longtemps que je l'ai enregistré dans mon Iphone à "connard". SMS qui dit sobrement "Pas cool le bruit tout l'aprèm :(' " (Oui, j'ai fait un smiley triste)(oui, c'est ridicule...)
A 17h02, ils m'appellent. Je dis "ils" car rapidement j'ai entendu "c'est qui?" suivi d'un hurlement général et d'applaudissements.

Oui....

J'avais réveillé le monstre.

A partir de là, ils se sont beaucoup amusé à faire beaucoup plus de bruit. Chose que je croyais impossible et bien si.
J'ai envisagé de rameuter mes autres voisins, mais ils étaient tous partis. Ces lâches. (En vacances en vrai....)

A 19h, Isa & moi entendons nettement (grâce à sa voix de connasse) la pouffe dire "BON ON VA Y ALLER HEIN?"
A 19h01, Isa commet l'irréparable en criant un "Haaaaaaaaa!" de satisfaction.

Nouveau florilège de hurlements et autres cris d'animaux. Jusqu'au:

VOISINS ENCULES!

Bon....
Bon bon bon....

Tu le sais, tu me connais bien, je suis une vraie grosse trouillarde. Une vraie hein! Une qui panique pour tout et n'importe quoi, surrtout depuis le braquage.
Mais ME FAIRE TRAITEE D'ENCULEE, je ne peux pas.
Je suis chez moi, je supporte cette bande de tarés depuis le matin et ils m'insultent?
Je rentre comme une hystérique dans la maison, secoue Chris qui s'était endormi en jouant avec sa Play et dit "Ca va trop loin! Ils viennent de nous traiter d'enculés! Il faut que tu y ailles!"

Merde; il y a un mec dans cette maison ou pas?
Oui ils sont une bonne dizaine (la moitié était déjà partie) et tu es seul. Mais on ne va quand même pas se faire insulter sans bouger!

Chris, pas convaincue, se lève et franchit le pas de la porte.
Parallèlement, Isa, (celle par qui le drame est arrivée hein! ) me crie "ne le laisse pas y aller seul!!!!!"
Mais il est déjà loin.
Alors je prends la voiture pour faire le tour du paté de maison et pendant ces 30'', j'échafaude un plan.
Tu vois, jusqu'à présent, j'ai dit du mal de tout le monde. Sauf de moi. Et mon honnêteté m'oblige à te dire que là, c'est à cause de moi que c'est un peu parti en sucettes....
Car mon plan, bien qu'il fut très intelligent, j'avais juste oublié de le partager avec Chris.... (Pas eu vraiment le temps...)
Et c'est en oubliant ce détail que je me suis garée devant la maison du connard devant laquelle se tenait Chris face à lui et ses 12 copains.
Fidèle à mon plan, j'ai ouvert ma vitre en hurlant:

C'EST QUI QUE TU TRAITES D'ENCULE!? C'EST LUI OU C'EST MOI???

Car je voulais me faire passer pour une autre voisine importunée, et par là-même créer le doute dans l'esprit du connard, le laissant penser que tout le quartier se liguait.
Sauf que Chris, pas au courant de mon plan, J'AVOUE, s'est retourné et a dit "RENTRE A LA MAISON CHERIE!" prouvant donc que je n'étais pas une autre voisine. (Oui, car nos jardins étant dos à dos et nos entrées de maison étant sur deux rues différentes, le connard & moi n'avions jamais vu nos têtes. Parce que jusqu'à présent j'envoyais toujours Chris seul....)

 

Aie....
Me voilà en retard pour aller chercher Capucine à la Chorale.
Je ne pourrai hélas finir que demain matin....
Mais bon, tu as déjà compris qu'on était vivant hein!!

Allez, à demain!