This is where the magic happens!

23 décembre 2013

Call me Capitaine!

Il y a quelques semaines, chaque salarié de mon entreprise, qui en compte 30, a reçu un mail annonçant une prochaine formation incendie.
Des volontaires étaient demandés pour chacune des trois ailes du bâtiment.
J'ai fait comme d'habitude quand je reçois ce type de mail: je l'ai supprimé.
Tu vois, je suis UN PEU en fight permanent avec ma direction.
Ok, c'est déjà sacrément courageux de virer un mail mais je veux faire plus et aux prochaines élections, je me présente comme Déléguée du Personnel, histoire de pouvoir me fighter plus règulièrement en direct.

Bref!

Deux jours avant la formation, Nicole, comptable de son état, mais notre boîte est tellement bien gérée qu'elle s'est retrouvée à la tête de l'organisation de cette formation, vient me voir l'oeil suppliant.
"Pitié, viens à la formation! Je n'ai personne pour ton aile...."
J'ai pensé qu'elle pourrait me ramener une voix dans le cadre de ma future victoire électorale et j'ai dit oui.

Sache le, une formation incendie consiste essentiellement à regarder des Power Points nases à base de vidéos des années 80 MAIS AUSSI à apprendre à utiliser un extincteur. Et ton formateur, il place un carré de je ne sais quelle matière inflammable et chacun mon tour, tu viens éteindre le feu.
Et là, j'avoue, je me suis régalée. Je me suis dit que quand même c'était assez simple d'être pompier, que j'avais peut-être raté ma vocation.

3 jours plus tard, il est 17h45 et je marche dans le couloir, pour rejoindre mon bureau.
Dans ce bureau, se trouvent Capucine & sa cops qui sont en stage de 3ème.
Peu après l'accueil, je sens une très légère odeur de brûlé. Mon cerveau l'enregistre, mais je continue ma marche pour rejoindre ma fille et la virer de mon ordinateur.
Après quelques pas, je me dis que quand même, je viens de faire une formation incendie, que je sens une légère odeur de brûlé et qu'il serait peut-être cohérent de vérifier si il n'y a pas le feu quelque part.
Je reviens donc sur mes pas.
Ca sent toujours un peu. Pas de fumée. Juste cette légère odeur.
A côté, il y a un grand plateau. Je pousse la porte, espérant trouver un copain de nez pour me confirmer l'odeur, mais le plateau est vide.

Je vais donc jusqu'à l'accueil où la standardiste, qui avait également assisté à la formation, est en train de ranger ses affaires pour partir.

- Tu ne trouves pas que ça sent le cramé?
- Non....
- Allez! Bouge toi et viens vérifier!

Et nous voilà toutes les deux dans le couloir, inspirant fortement pour tenter de distinguer d'où vient cette toujours légère (mais confirmée par ma copine du standard) odeur.
Elle me désigne le bureau de JM.
JM part toujours tard. Donc, je suis persuadée qu'il est dans son bureau. J'apprendrai après que ma collègue l'avait vu partir.
En ouvrant sa porte, je m'attends donc à le voir assis à son bureau, avec du papier d'Arménie brûlant dans un cendrier. JM fume dans son bureau il a donc des cendriers. Tout est cohérent dans mon cerveau analytique.

Sauf que, tu l'as déjà bien compris, quand j'ouvre sa porte, il y a une telle fumée qu'on ne voit absolument rien.
De surcroît, en ouvrant la porte, j'ai provoqué un appel d'air et toute la fumée s'enflamme dans un gros bruit, transformant la pièce en brasier. (J'avais appris lors de ma formation jolie qu'au dessus de 600°, la fumée s'enflamme figure toi!)

J'ai fermé la porte dans un état d'hébétude intégral. Mon cerveau refuse pendant quelques secondes de comprendre pourquoi JM n'est pas assis à son bureau.
Et puis, je me suis souvenue que MA fille se trouvait au bout de ce couloir. Et que dans ma société, toutes les fenêtres ont des barreaux, empêchant même une ado de 14 ans de sortir. La seule issue est de passer devant le bureau en feu. Et même si j'ai fermé la porte, je me souviens de la vidéo que le formateur nous a montré. Celle qui explique que le feu se propage....vite....
J'apprendrai après que toutes les portes de la société sont coupe-feu et que la moquette est également d'une super matière anti-propagation.
(Mais là, je ne le savais pas....)
(Ceci me permettant d'imaginer qu'il me reste genre 10'' pour agir avant que ma fille ne soit dévorée par les flammes...)

Je dis à ma copine de feu "prends un extincteur!" et je me mets à crier: "CAPUCINE, INES! VENEZ ICI VIIIIITE!"
Je ne veux pas aller les chercher parce que rester près de la pièce en flammes me permet de surveiller la propagation.

Bien entendu, BIEN ENTENDU BORDEL, ma fille me répond, comme à la maison:

- Qu'est-ce qu'il y a?

Alors j'ai hurlé. AU FEU! SORTEZ TOUS! AU FEU! En boucle. Jusqu'à ce que ma gamine et sa cops me rejoignent et que je les amène jusqu'au parking.
Capucine est en panique.
Pendant ce temps, je retourne dans le bâtiment pour continuer mes "AU FEU!" et.....

......

personne ne me croit.

J'avoue. Un incendie 3 jours après la formation incendie, c'est louche.
J'apprendrai après que 80% des gens ont cru que c'était un exercice. Et que je mimais vachement bien la panique de l'alerte.

Heureusement, Capucine pleurait tellement fort (mon pauvre bébé.....) sur le parking, que tout le monde a commencé à se dire que tout ça était peut-être sérieux.

Parallèlement, deux mecs COURAGEUX (inconscients aussi....), bravant la fumée et l'odeur immonde qui régnait, ont pris des extincteurs et ont réussi à éteindre le feu.
Et puis les pompiers tout ça.

Pas de blessés, pas de victimes, un feu éteint sans trop de dégâts et une belle anecdote à raconter en boucle pendant 2 jours.
(Crois moi, être ami avec moi dans la vraie vie, c'est un peu fatiguant...)

Le lendemain, mon chef envoyait un mail de remerciement au deux mecs qui ont éteint le feu.
Et moi.... je n'ai rien eu du tout. Même pas un pins (j'ai demandé aux pompiers), pas une petite prime (j'ai demandé à mon chef), même pas une petite plaque à mon nom dans la rue (j'ai l'intention de demander à la mairie.)
Je suis une héroïne anonyme.
C'est encore plus beau!

Ce manque total de reconnaissance a confirmé mon envie d'être DP. Je vais trop leur pourrir la vie!
Ca leur apprendra à ne pas avoir voulu mettre une petite statue de moi sur la terrasse!

Les extincteurs de la formation:

extincteur

Les pompiers:

pompier

Là on aurait DU mettre ma statue:

terrasse

Je reviens très vite te raconter Noël, qui s'annonce très chaud....tu verras.

En attendant, je te souhaite de jolies soirées avec des paillettes et du bon vin!
Et je t'embrasse.

 

 

 

Posté par Marus à 11:38 - Commentaires [22] - Permalien [#]


14 décembre 2013

Roman photo

Salut!

Allez, youhou et hauts les coeurs!
L'épisode "je me drogue" commence à être surtout un mauvais souvenir.
Vanille a semble-t-il compris le danger et est juste redevenue normalement chiante.
Elle est toujours avec Maxime qui tient depuis 1 petit mois, sa promesse de ne plus jamais en reprendre. Te dire que j'y crois serait mentir, mais disons qu'en attendant que Vanille ne rencontre son prince, je dois bien m'en contenter.
Il est d'ailleurs plutôt mignon hein...
C'est juste son environnement qui est toxique.
Je me suis "amusée" (ha ça, qu'est-ce que je peux me marrer moi depuis quelques semaines!) à aller voir les profils de tous ses potes sur Facebook.
Oui, car le jeune est con et laisse tout en public, comme ça c'est mieux, tu peux lire ses "trop défoncé l'autre soir, c'était top!" plus aisément.
Crois-moi, ça fait su-per peur.
Les nanas sont toutes des demi-tapins et les mecs des crétins illétrés.
Non, vraiment, c'est chouette.

Anybref!
Je vais faire un break "30 millions de drogués" et te faire une petite liste des autres évènements de ma vie.
Tu vas voir, c'est tellement fade comparé au reste que c'est du bonheur!
Je me demandais ce que j'allais bien pouvoir te raconter, et puis je me suis dit que j'allais partir des quelques dernières photos de mon iphone chéri.
C'est bien des photos d'Iphone! Ca remplace la mémoire.

Capucine 1st!

Chambre

devoirs

Ma fille chérie, sentant la faille actuelle dans l'amour que je peux porter à sa soeur, est juste l'ado la plus parfaite du département.
Sa chambre est toujours tellement rangée que j'en ai des frissons de bonheur quand je pousse la porte.
Surtout qu'en général, j'ai commencé par celle de Vanille que même pas je ne prends en photos, tellement elle est jonchée de....choses.
Capucine donc est toujours hyperactive mais ne me pose aucun MAIS AUCUN problème.
Je ne rêve pas, ça va venir. A moins que le petit Jésus ait enfin un peu pitié de tout ce que j'aurais vécu avec Vanille et m'accordera, dans sa grande clémence, un peu de repos mental.
Mon plus gros souci avec cette enfant est qu'elle a donc un agenda de ministre et que je sers de chauffeur ministériel.
Bon.... peut-être qu'en vrai, elle me fait croire qu'elle a été élue déléguée du collège et au conseil général et qu'en fait elle se protitue au bord du canal pour se payer sa dose de coke! Je m'en fous! Je veux faire semblant d'y croire!

 

Le petit we bien mérité!

cordes

hotel 2

Hotel1

Oui, parce que, quand même, je vis avec quelqu'un.
Qui n'assure pas une bille en ce moment.
Notre couple est tellement pas top que si je n'avais pas d'enfants, je partirais.
Là, tu vois, au moment où je t'écris (coincée au boulot toute la journée - oui un samedi, mais ils le paieront t'inquiète!), il fait la gueule.
Je ne sais même pas exactement pourquoi, mais il fait la gueule.
Depuis 2 jours.
Il y a un seul avantage à cette situation: je commence à vraiment m'en foutre. Mais vraiment! Ce qui donne à ma vie beaucoup plus de douceur.
Quand avant-hier, il a commencé à faire la tronche et a donc été se coucher sans un mot, j'ai pris mon crochet, je me suis servie un bon verre de coca light frais, j'ai mis un truc débile à la télé (je suis très reportage dans les maternités en ce moment) et j'ai passé une délicieuse soirée.
Donc, quand je revois ces photos du petit we que nous nous sommes calés pour "oublier" que Vanille a comme projet la tournée des festivals technos cette été, je n'arrive pas bien à me souvenir si c'était si bien que ça....
Je sais que j'ai beaucoup et bien dormi.
Et que nous avons du avoir deux ou trois moments de complicité (je ne parle pas de sexe) vite oubliés au premier faisage de gueule.
Bref!
La conclusion est hélas de plus en plus évidente: je suis une looseuse sentimentale. Voilà. Une bonne grosse perdante de l'amour.
Deux mecs en version vie commune  - Deux échecs.
Il n'y aura pas de troisième. Je crois que j'ai compris.

Pito

pito

souris

Ce con de chat au poil soyeux....est diabétique.
Oui, ça existe le diabète chez les chats.
C'est aussi chiant à gérer que pour les humains.
Ha non pardon! C'est ENCORE plus chiant à gérer que chez les humains. Parce que figure toi qu'un chat ne sait pas se faire des piqûres!
Sérieux!
Ca sait attrapper des souris (alors que moi j'en suis incapable!) mais ça ne veut pas apprendre à remplir une seringue d'insuline et à se piquer.
Deux fois par jour.
Matin et soir.
A heures régulières. Donc à 8h00 et 20h00.
Même pendant les vacances ou les we.
Tu es mignonne, je t'entends me plaindre. Mais rassure toi, je ne sais pas plus enfoncer une aiguille dans un corps que de mordre à mort une souris. Donc c'est Chris qui s'y colle. Matin & soir depuis 6 mois.
Et quand on n'est pas là, c'est la fille de la femme de ménage qui vient. Pour 10 euros le we. (2.50 euros la piqûre quoi....)
Et quand Chris n'est pas là, je demande à des amis de venir dormir à la maison et de mettre leur réveil sur 8h00 pour piquer Pito.
Le véto est ravi! Avec le traitement, il peut vivre encore très très longtemps.
A moins qu'il ne se fasse écraser.Malencontreusement....

Le sapin!!!!

sapin

Heureusement, au milieu de toute cette BELLE PERIODE DE MERDE, il y a Noël.
Et moi j'adore Noël.
Mais vraiment!
C'est comme un petit moment béni, tout joli, tout propre, où rien ne peut m'arriver.
Je prends tout bien au mois de décembre.
Tu vois, demain, même (ou surtout!) si Chris fait toujours la gueule, je vais aller acheter mes derniers cadeaux. En ville avec toutes les jolies déco et les boutiques ouvertes un dimanche. Et je kiffe à mort!
Il ne manquerait plus qu'il neige et je serais capable de pardonner à la voisine de montrer des photos d'elle à moitié à poil à ma fille!

Mes filles qui sont à Londres pour le we.

1484177_10202516032123365_582201345_n

Avec leur père, leur belle-mère nase, leur demi-frère et le bébé.
Vanille a mis cette photo sur Facebook hier et je me suis dit que je n'avais pas refilé ma trouille de l'avion à mes enfants et que je pouvais être fière de garder mes névroses pour moi!
N'empêche, quand je vois cette photo, j'ai des palpitations.

Je t'embrasse et je reviens vite pour te raconter comment j'ai sauver la vie de 40 personnes mardi dernier.
(teasing mon ami!!!)

Posté par Marus à 14:33 - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 novembre 2013

Allez!

La vie est un peu plus jolie....
Délicieuse sensation d'être sur une corde raide. Et quand on sait à quel point mon sens de l'équilibre est pourri, on peut légitimement craindre pour ma vie.

Ma fille est donc en croisade.
Objectif: que son mec arrête de se droguer.
Chose qu'il a promise.
Je croise tout ce que je peux croiser sur mon corps pour que cette histoire s'arrête et en attendant je fais semblant d'y croire.
Tout en répétant en boucle que c'est un combat très dur, quel que soit l'amour qu'il lui porte.

Dans tous les cas, elle semble totalement écoeurée par cette drogue en voyant les effets qu'elle provoque sur un être humain de son âge. Son amoureux a eu en effet une redescente du plus mauvais goût: version perte de l'intérêt de la vie. Ambiance dépression.
J'avoue que j'en rajoute encore et encore sur les effets visiblement dommageables de cette merde. En finesse. Enfin j'essaie.

Parallèlement, comme la vie ne peut pas être que moche, les nouvelles fréquentations de ma fille (toujours chérie) m'ont donnée quelques fous-rires.
Je t'explique:

Tu te souviens que Vanille s'est donc rapprochée des 2 voisins. (Le petit dealer & son frère.)
Ces deux charmants garçons habitent toujours chez papa & maman à 19 et 22 ans. Parents que je ne connais même pas de vue.
Si, une fois, j'ai vu la mère bronzer à poil au bord de sa piscine alors que je fermais les volets de la chambre de Capucine. (Il faisait très chaud, d'où le cul nu et les volets fermés.)
J'en ai gardé la vague image d'une nana blonde et bronzée des fesses.

Vanille va donc parfois (j'essaie que ce soit le moins possible) chez ces gentils voisins.

1ère visite:
J'apprends que la mère est une jolie femme, très très très gentille. Elle crie adooooorer les ados et tous les amis des ses enfants. Elle a même dit à Maxime en minaudant "mais dis donc, tu as oublié de me souhaiter mon anniversaire!!!"
Ca a fait rigoler ma fille qui a donc découvert le concept de Milf.
Et aussi, elle met des shorts très courts et des tee-shirts bien moulants (l'inverse les jours pairs).

2ème visite:
Ma fille revient avec un énorme sac de fringues. Gentiment DONNEES par la charmante voisine.
J'avoue, quand elle commence à les sortir, je m'attends à du léopard et de la paillettes. L'honnêteté me pousse à dire que le tout est plutôt sobre, voir joli.
Je ne peux pas m'empêcher de dire à Vanille qu'elle les lui a donné parce que ce n'était pas assez clinquant justement....
Je m'étonne aussi d'autant de gentillesse de la part d'une presque inconnue de 45 ans.Elles ne sont pas copines merde!
Vanille me rétorque que je suis la nana la plus intolérante de la planète! Que la voisine est très gentille ELLE, la preuve elle leur a fait des crèpes!

3ème visite: (la meilleure!)
Vanille m'annonce d'un ton très naturel que la voisine lui a montré des photos qu'elle avait faite pour lui demander son avis.
Pas des photos qu'elle avait prises! Non, pour lesquelles elle avait posé!
En lingerie....
Voilà voilà....
Je m'étouffe avec mon coca light!
"NON MAIS SERIEUX VANILLE! C'EST QUOI CETTE NANA?? ELLE FAIT DES PHOTOS A MOITIE A POIL ET ELLE TE LES MONTRE!"
Je te passe le discours suivant sur mon intolérance inimaginable.
Jusqu'au point d'orgue:
"Ca va hein! Tout le monde a le droit d'avoir des loisirs! Est-ce que les gens te jugent parce que tu fais du crochet?

Je suis fatiguée....
Mais demain, je te raconterai le moment où le voisin, le père, a trouvé dans la chambre de son fils une toute petite balance pour peser de l'herbe afin de confectionner des sachets. Et qu'il a demandé "c'est quoi ça?" Que le frère a répondu "ben une balance!" et qu'il a conclu par un "ha...." sans aucune autre conséquence.
Ha ben non, je te l'ai déjà raconté....
(N'habite jamais en banlieue, même propre sur elle, crois moi!)

Posté par Marus à 12:21 - Commentaires [8] - Permalien [#]

24 novembre 2013

Bon.....

Voilà voilà....
Ce silence sur le blog n'a pas hélas été dû à un gain au loto suivi d'un tour du monde pour fêter ça.
Comme à chaque délicieuse nouvelle dans ma vie, il m'a fallu le temps de digérer cette sale période avant de venir te la raconter.
Non pas que tout aille mieux, mais quand même si. Un peu. Un tout petit peu.
Je vais la jouer chronologique et je ne sais pas encore si le petit mieux va me donner un peu de recul. Voir de déconne.

DONC!

Un soir de fin août, alors que nous sommes chez des copains, Vanille est à la maison avec 4 copines.
Vers minuit, peu avant notre retour, je reçois un SMS de ma fille disant "on est chez les voisins de derrière, ils font une soirée et ils nous ont invité."
Les voisins de derrière ne sont pas les cons, mais la maison d'à côté. Ces gens ont deux garçons: Niko et Jérémie, âgés de 19 et 22 ans.
Nous habitons tous ici depuis 15 ans et Vanille ne les a JAMAIS fréquenté.
A peine si elle les connaît.
Mais ce soir, ils sont venus sonner pour voir si on avait des gobelets. Ils ont vu les filles, et ils les ont invitées.

A cette soirée, Vanille rencontre Maxime. Ils s'embrassent.
Maxime est un autre voisin. A quelques rues.

Ma fille est vite amoureuse.
Je rencontre le Maxime. Il est beau comme un ange, très poli et très gentil.

Pendant un mois, toute cette bande inconnue jusque là devient le quotidien de ma fille.
Tous les soirs, ils se retrouvent sur la place devant chez nous.
Je passe un peu pour la mère nazie puisque j'oblige Vanille à rentrer à la maison à 22h. Eux restent toujours tard.
Maxime est en alternance de je ne sais pas quel diplôme et bosse dans un hôtel pas loin de chez nous.
La seule autre fille habite en face et est en fac de sport et a genre 4h de cours/semaine car elle a raté sa 1ère année.

Je ne suis pas fan de cette petite bande, même si ils sont tous très gentils, souriants & polis. Tous de familles aisées et unies, du moins en apparence.
En fait, je n'aime pas qu'ils passent leurs journées & leurs soirées sur cette place.
Vanille ne voit plus qu'eux. Et sa meilleure amie. Heureusement.
Ma fille ne sort plus en ville. Elle est in love.

Elle a bientôt 19 ans et commence son BTS en alternance dans cette grosse boîte. Ca se passe très bien alors c'est un peu tout ce que je lui demande.
Elle est inscrite au code et n'y va jamais.
Elle refuse d'aller chez son père.
Mais elle assure niveaux études alors je m'en contente. Même si je râle.

Début octobre, nous allons passer le we chez mes parents dans l'Aveyron.
Vanille ne veut pas venir et me supplie de la laisser seule à la maison.
J'hésite j'avoue et puis que je craque. Elle bosse tous les jours alors que jusqu'à présent elle ne foutait rien. Elle ne veut pas quitter son mec. Je comprends et nous partons avec Capucine.

Elle me demande si elle peut organiser une petite soirée à la maison. Je dis oui, mais une petite hein. Je pense qu'il n'y aura que la petite bande de la place.
Quand nous rentrons le dimanche soir, la maison est impeccable!
En apparence.
Je découvre des trucs cachés comme de la grenadine dans des tiroirs ou du carrelage dans le jardin (?).
Vanille est crevée, énervée, distante.
Chris est fou de rage quand il découvre que des gens ont dormi dans notre chambre. On s'engueule très fort. Je trouve qu'il exagère. Lui trouve que je cède tout à Vanille. Capucine pleure. Vanille part dormir chez Maxime.
Super soirée....

Le lendemain, ce sont les vacances et je ne travaille pas pour rester avec Capucine.
Vanille doit aller bosser.
A 8h, je lui envoie un SMS disant "viens t'habiller et je t'amène si tu veux!"
Elle ne me répond pas et vers 9h je reçois "je n'y vais pas, je suis malade."

Je HURLE! Enfin, j'écris en majuscule par SMS.
TU BOUGES IMMEDIATEMENT ET TU VAS BOSSER!
Elle ne me répond pas, je suis ivre de rage.
Quand elle arrive enfin, vers 11h, je suis en train de nettoyer la terrasse qui est pleine de cendres. Mais genre pleine.
Elle entre et.... je ne reconnais pas ma fille. Elle est échevelée, mal habillée, pas maquillée.
MA fille qui est toujours en mode parfaite et ne supporte pas de sortir sans mascara.

Je hurle, je crie, je la frappe même quand elle me dit "mais tu es conne ou quoi?"

Elle s'enferme dans sa chambre.

S'ensuit une semaine très...bizarre.
Vanille va bosser mais se couche tôt, parle peu. S'excuse en boucle mais ne me dis pas grand chose.
Un soir en rentrant du boulot elle fond en larmes en me disant qu'elle en a marre de tout.
J'apprends qu'elle a été débordée par cette soirée. Que des gens, amis des voisins sont venus et qu'ils ont un peu foutu le bordel.
Je ne dis pas un mot de tout ça à Chris.
Il a pété un gros câble pour l'histoire des corps inconnus dans notre lit, alors je n'ose pas imaginer pour les cendres, la sèche du boulot etc....

Le samedi soir, suivant, nous allons diner chez des copains. Vanille est chez Maxime. Capucine est chez son père. (Où elle doit se sentir tellement bien tellement l'ambiance est pourrie chez nous.)
Chris et moi sommes en froid intégrale.
Il va se coucher dans la chambre d'amis sans un mot.
Je vais dans notre chambre et je me sens tellement mal.
Il est 2h du matin et soudain, l'illumination. Le putain de flash!
Vanille s'est droguée.
Toute sa nouvelle petite bande d'amis écoute de la techno à fond toute la journée et sortent dans LA boîte techno.
J'envoie un SMS à Vanille disant "tout ça est trop bizarre. Dis moi la vérité.Viens me voir quand tu arrives, il faut qu'on parle."
Et je ne dors pas de la nuit.
Je fouille le net.
L'angoisse, terrible monte.
A 7h30, elle arrive (Maxime bossant ce dimanche) et s'assoit dans le lit à côé de moi.

Et elle me dit tout.

Tout...

Lors de la soirée, elle a pris de la MDMA. Son mec en prend régulièrement. Les voisins aussi.
On parle pendant 2h.
Niko est le petit dealer du quartier. Il se fournit chez S.(que j'ai déjà vu sur la place et qui a une vraie tête de méchant de films...) qui est un plus gros dealer. S sort avec M qui est une nana que je vois parfois traîner et qui prend de la coke, de la MD, de tout.
Dans la boîte où ils sortent, ça dealent à mort sur le parking. Et Vanille les accompagne parfois."Ca fait un peu peur" me dit-elle.
Mon monde s'écroule.
Ma gamine est excitée quand elle me raconte tout ça.
Parfois je pleure.

Que faire?
Je décide d'une stratégie.
L'après-midi, je chope sa meilleure amie (qui n'en prend pas....) et je lui demande de m'aider. Que tout ça est beaucoup trop dangereux et que si jamais Vanille en reprend, il faut que je le sache. Elle me le promet.
Je chope Maxime. Je lui fais croire que je crois qu'il ne prend rien mais qu'il faut qu'il protège Vanille. Il me jure que si elle en reprend il la quitte.
Petit con va....
Sans toi elle n'aurait rien pris....

Je suis toujours seule avec tout ça sur le coeur & le ventre.

La semaine suivante, Vanille & moi en parlons non-stop.
Je lui imprime de la doc, je l'oblige à lire des témoignages sur des forums, je la préviens que si elle en reprend je dénonce le voisin aux flics, j'appelle Drogues Info Services et je commence à en parler à quelques amis. Qui me font du bien.
Le pire moment de cette période est lorsque, alors qu'elle est dans son bain et que nous parlons encore & toujours de ça, elle fond subitement en larmes en me disant "mais tu sais bien que je ne peux plus en prendre, sinon Maxime me quitte!"
Je bafouille "mais il faut que tu ne VEUILLES plus en prendre! Pas que tu ne PUISSES plus!"

Vanille est punie pendant un mois de recevoir qui que ce soit à la maison. Officiellement à cause de la fiesta.
Parallèlement, je mets des règles plus strictes en place:
- 19h à la maison en début de semaine.
- Interdite de la fameuse boîte pendant une période indéterminée.
- Une seule soirée par we.
- 2h de cours de code par semaine obligatoires.

Je retrouve petit à petit ma fille.
Mais je ne peux pas la priver de tout. Je ne lui fais aucune confiance. Je surveille tout. Je l'amène et vais la chercher au taff pour être certaine qu'elle y va.
Et je lui parle. Des heures.
Elle aussi me parle. Et commence à me dire qu'elle va demander à Maxime d'arrêter.

Un soir, alors que je sens une crise d'angoisse monter, je vais voir Chris qui fait un poker sur son Mac.
- Je peux te dire un truc qui me pèse énormément. Mais j'ai besoin que tu restes calme et que tu m'écoutes.
- Essaie toujours.
- Non, je n'essaie pas. Je veux être certaine de ton soutien et de ton calme.
- Non.

Ce soir là, j'ai pleurer non-stop pendant des heures.

Je me suis enfin décidée à en parler à son père. Qui a réagi comme il le fallait. Pendant quelques jours. Je lui demandais de la fermeté, le seul truc qu'il a fait a été de lui annoncer que dorénavant elle paierait son forfait de téléphone.
J'ai mis en place une obligation d'aller chez son père du dimanche au mardi une semaine sur deux. Avec interdiction de sorties. Le 1er dimanche, il a craqué et l'a laissée sortir en me disant "j'ai peur qu'on la perde...."

Je me sens abandonnée de tous les côtés.

Un lundi soir, alors qu'elle est chez lson père, elle m'appelle en larmes. Maxime vient de lui envoyer un SMS disant "je veux qu'on se voit moins."
Je console mais je jubile.
Qu'il la quitte merde!
Hélas, deux jours plus tard, il l'appelle en pleurs. Il était en pleine descente. Car à une soirée (à laquelle Vanille n'était pas), il a pris 7 paras. 7 paras c'est énorme.
Vanille m'apprend que le lendemain, il a eu des hallus, des palpitations, qu'elle a eu très peur.
Ils décident de ne pas se voir pendant qu'il est en bad comme ça.
J'essaie de faire comprendre à ma fille qu'elle ne sera jamais heureuse avec lui.
Peine perdue. Elle l'aime. Il lui a promis d'arrêter après le 16 novembre, date à laquelle il va à un festival à Montpellier.

J'avoue, j'ai vraiment souhaité qu'il se défonce comme un porc à cette soirée.
Qu'il revienne en plein délire. Qu'il reste scotché même. Et qu'il laisse ma fille.
Hélas il est revenu in love....

Aujourd'hui, je commence à un peu croire Vanille quand elle me dit qu'elle n'en reprendra jamais.
Maxime lui a dit hier qu'il était accro mais qu'il allait arrêter pour elle. Je n'y crois pas une seconde.
J'ai fini par tout raconter à Chris qui a mal réagi mais sans incidences néfastes comme je le craignais.
Il en a parlé à pleins de gens et ces gens ont su lui dire des choses qui l'ont fait réfléchir sur la dureté de ses réactions.
Aujourd'hui je maintiens le lien avec ma fille. Je surveille, je checke, je fouille, je parle, j'écoute et j'attends.
J'attends que cette histoire se termine pour pouvoir reprendre ma respiration.

Et, comme je m'y attendais, je suis incapable d'avoir un seul moment de déconne sur cette histoire.

 

 

 

 

Posté par Marus à 12:22 - Commentaires [12] - Permalien [#]

25 septembre 2013

Je ne sais pas si je te l'avais dit...

.... mais Vanille a donc eu son bac.
Ca c'était l'étape facile!
Je peux te l'affirmer, le bac L, ils le donnent! Clairement. Parce que moins travailler que Vanille, c'est impossible. Ou alors ça veut dire être décédé. Même Pito le chat a plus ouvert de livres qu'elle l'année dernière.

Au printemps dernier, il a fallu réfléchir à ce qu'elle pourrait bien faire après le bac, étant donné que son souhait d'épouser un homme riche ne s'était pas réalisé. (Pour le moment...)
HEUREUSEMENT, la fac de lettres à Toulouse est située loin du centre ville et dans un quartier qui craint. Ma fille chérie ne jurant que par le centre n'envisageait pas une demi-seconde de prendre le métro jusqu'à ce quartier moche. Franchement, merci les mairies précédentes d'avoir planté cette fac là! A côté des Galeries Lafayettes et Vanille s'incrivait en LEA.
Et tu vois, moi j'ai fait LEA. Enfin j'ai fait...  Je m'y suis présentée 4 ou 5 fois dans l'année. Parce que la Fac quand tu es une feignasse, tu ne PEUX PAS bosser. C'est impossible.
Alors Vanille....

Et le miracle au eu lieu.
Il s'appelle Gaëlle.
Ma pote la plus ancienne (6ème) qui était venue dîner un soir et qui a dit subitement à ma fille qui s'apprêtait à partir en soirée. (Haaaaa, si le Deug soirée existait...):

- Et pourquoi tu ne ferais pas un BTS en alternance? Moi, j'ai une gamine de ton âge dans mon équipe. Elle alterne école et entreprise.
Contre toute attente, Vanille a manifesté de l'intérêt.
Surtout quand Gaëlle a ajouté:
- Et puis elle touche un salaire....

Comme je n'écrivais pas ici durant cette période, tu n'auras pas suivi le suspens en temps réel.
Mais sache qu'il m'a laissée exangue.
Car j'ai accompagné, photocopié, inscrit, téléphoné, actionné le piston et fais tout ce qui était en mon pouvoir pour que Vanille, malgré un bulletin CATASTROPHIQUE (essentiellement à base de "mais qui est Vanille? Elle ne vient jamais à mon cours...") soit acceptée.

C'est maintenant que je dois être honnête.
Elle a assuré. Grave! Méchamment. Ok, elle n'a pas foutu grand chose, mais elle l'a fait au moment où il le fallait.
Pour te donner une image, c'est comme si j'étais préparateur sportif. Que je l'avais massée, nourrie, conseillée, guidée et finalement lâchée sur le terrain où elle a mis 20 buts!
(Te dire, je lui ai même appris à faire une poignée de main ni trop ferme, ni trop molle....)
(Non, cette génération ne sait pas serrer une main.)
(Imagine comme ils savent rédiger un cv ou une lettre de motivation...)
(Oui, c'est moi qui les ai écrits.)

Bref!
Entretien dans l'école pour le BTS Assistant de Manager. Réussi.
Restait à trouver l'entreprise.
Vanille voulait intégrer Airbus. Oui, tant qu'à faire. Autant choisir LA boîte toulousaine qui va bien. Et surtout qui lui permettait de parler anglais étant donné que c'est LE truc de ma fille l'anglais. (Thanks les séries qui ne sont pas sous-titrées....)(Ca tient à peu de chose le savoir....)
Son école lui proposait régulièrement des entretiens dans des sociétés qui n'intéressaient absolument pas ma fille.
Genre Carrefour Market.
Ou pendant l'entretien, à la question "que souhaitez-vous approfondir chez nous?" Vanille a répondu:
- L'anglais...
- Ha mais chez nous, vous n'allez pas parler anglais....
- Oui...justement...

Elle a passé plusieurs entretiens comme ça. Je l'accompagnais, l'attendais dans la voiture, imprimais des docs sur l'entreprise pour qu'elle les lise avant. (Je suis super balèze en réseaux ferrés de France!)

Parallèlement, elle avait passé des tests (de connaissance, de personnalité, d'anglais) et un entretien dans un boîte chez qui Airbus sous-traite le recrutement des alternants.
On devait la rappeler. Pendant 2 mois, aucune nouvelle....
Oups...
Juillet arrive et l'école lui propose un entretien chez Thalès.
Chez Thalès on parle anglais. Enfin un peu. Toujours plus que chez Carrefour.
Et puis nous sommes en juillet. Vanille commence à croire que sa chance légendaire l'a abandonnée et se prépare à fond pour cet entretien.
La veille, elle reçoit un mail d'Airbus pour un entretien 10 jours plus tard.

Chez Thalès, le recrutement ça ne plaisante pas. Entretien d'une heure avec deux nanas en local et d'une heure en visio-conf avec les RH à Paris.

Je ne te cache pas que ce jour là, alors que j'attendais une nouvelle fois dans ma voiture, je l'ai trouvé bien petite ma fille pour vivre tout ça.
Tous ces entretiens, ces tests, ces "quel est votre plus gros défaut?'

Elle est sortie des bureaux en sautillant:
- Je suis prise.
- Comment ça tu es prise?
- Oui, elles m'ont dit qu'elles avaient reçues pleins de candidates, que j'étais celle avec qui elles avaient le meilleur feeling et que si j'étais d'accord je commence le 2 septembre!

Fierté maternelle.
Parce que ok, j'avais imprimé les résultats 2012 de Thalès et l'organigramme, mais c'est elle toute seule qui s'est cognée la visio-conf!

Comme nous sommes bien élevées, nous avons fait dès le lendemain un gentil mail à Airbus en disant qu'elle avait eu une proposition très intéressante qu'elle ne pouvait pas refuser et qu'elle leur souhaitait bonne chance dans leur recherche.
(C'était mieux dit...)

Vanille avait RV vers le 20 juillet pour signer son contrait chez Thalès.
Et le 19, elle a reçu un appel. D'airbus.
Qui disait "On vous veut. Nous avons reçu plusieurs candidates, aucune ne convient. Vos résultats aux tests sont excellents, votre cv nous plaît beaucoup. (Hihi, c'est pour moi ça....) alors si vous êtes ok, nous vous prenons dans l'équipe!"
Vanille a dit "Je prends la journée pour réfléchir et je vous rappelle."
Bien sûr a dit la nana. Mais nous insistons.Faîtes le bon choix!"

Cette enfant n'a pas une bonne étoile, elle a une galaxie au dessus de la tête....

Au départ, j'avoue que je lui ai dit "écoute, tu t'es engagée auprès de Thalès, ça la fout mal de leur faire ça..."
Mais après quelques avis récoltés de ci de là, l'évidence s'est imposée: le poste chez Airbus était 1000 fois mieux, ne serait que parce que c'était full English.

Je te passe l'étape où les RH de Thalès l'ont appelée pour la pourrir à base de "vous vous étiez engagées!" et autres "on peut savoir ce qu'on a mal fait?" obligeant Vanille à bredouiller "mais rien...."
Ce jour là, elle m'a appelée en larmes.
Bienvenue chez les grands....

Elle a donc commencé chez Airbus le 13 septembre (un vendredi, ça ne s'invente pas...) et est...comme un poisson dans l'eau.
Elle adore sa nouvelle vie.
Elle va toucher un salaire que je trouve personnellement indécent. Surtout qu'elle n'a aucun frais de vie puisqu'elle habite avec sa maman qui l'aime.
Le CE est fabuleux.
L'équipe est en or. Sa chef & le grand chef sont vraiment gentils, compétents et pédagos.
Elle assure grave!
En fait, elle se croit dans "le diable s'habille en Prada" dans le rôle de l'assistante à qui tu peux tout demander.
Elle n'a aucune envie de commencer les cours. (le 2 octobre pourtant...)

Mais, elle n'a pas changé d'un iota pour autant.
La preuve, voici le petit échange que nous avons eu aujourd'hui: (Pendant la pause repas je précise!)

Coucou, tout va bien ?

J’ai imprimé la feuille Tisséo pour refaire ma carte il faudra juste rajouter :

-       La photocopie de ma carte d’identité (je m’occupe de la demander à papa).

-       Une photo (qu’il faudra aller faire).

-       Un chèque de 8€ à l’ordre de l’Agent comptable Tisséo.

Et ensuite il faudra qu’on aille la donner dans une agence Tisséo (pourquoi pas celle de l’aéroport).

 

Deuxièmement je vais faire du sport (step, fitness/gym) avec Anaïs comme prévu ce sera le Lundi, Mardi et Jeudi  Ce n’est pas très cher, à l’année 219€ mais on peut payer en 3 fois c’est-à-dire 73€ en Octobre, Novembre et Décembre. Je peux me le payer ou alors si tu es une âme charitable et comme tu as payé des activités à Capucine, tu es dans la possibilité de participer à cette somme.

 

Pour finir, peux-tu me prendre un rendez-vous chez l’esthéticienne si possible demain soir ou ce week-end ? Il faudra aussi que j’aille chez la doc faire un certificat pour Vendredi au plus tard.

 

Bien cordialement,

 

Comme elle est sensée parler anglais au boulot, et même si cétait 13h, j'ai répondu ça:

Dear Vanille,

 

Many thanks for your email.

 

-          Regarding Tisseo, we will go to Carrefour Market this afternoon for the photo.

-          For the sport, I can participate for the 1st month. After that, I will let you pay. BUT I’m not sure that 3 times a week is a good idea. Isn’t it too much?

-          For the beautician, I will give you the number and let you book your appointment. Same for the doctor.

 

Best regards,

Mum

 

Oui, j'ai cherché "esthéticienne" dans google translate...

Et j'ai reçu cette jolie réponse:


Dear Mum,

 

Thanks for your answer.

 

-       I am sorry but I’m working this afternoon, I definitely won’t be able to go to Carrefour.

-       I think it’s really important to do sport in order to keep a healthy and good looking body. 3 times a week is not too much as I’m young and really motivated.

-       Ok, just send me the numbers and I’ll call everyone.

 

Ps: When are you coming to take me to lunch? I am so hungry. Please, be fast.

 

Elle n'est pas bien dans ses pompes ma fille?

 

 

 

Posté par Marus à 23:01 - Commentaires [8] - Permalien [#]



11 septembre 2013

La suite! La suite! (Attention, beaucoup de gros mots inside!)

Si tu n'es pas venue hier, commence par le précédent billet, sinon tu ne vas rien comprendre.(Et ce serait bien dommage....)

J'en étais où...?

Ha oui! Au moment où le connard de voisin a compris que j'habitais avec Chris et que nous n'étions pas venus en paix.
Il a donc hurlé à chris "SORTEZ DE CHEZ MOI MONSIEUR!"
Ce qui est totalement incohérent car:
1- Nous étions DEVANT chez lui!
2- Dire Monsieur après avoir trouvé naturel que son invitée nous traite d'enculés, c'est quand même étrange.

Nous sommes donc rentrés chez nous. Où nous attendait Isa au bord de l'évanouissement.

A titre personnel, toute cette histoire aurait pu s'arrêter là. Nous avions été signifier notre mécontentement avec courage, basta.
J'étais limite fière de moi....

MAIS

Chris est un homme. Et d'avoir dû repartir la queue entre les jambes lui était insupportable. Il était blanc de haine, de rage et d'humiliation.
C'est pourquoi, une fois de retour sur NOTRE terrasse, il a hurlé: "VA CHERCHER LE FUSIL!"
Ce qui prouve que les hommes sont décidément tous incohérents dans le conflit car:
- Nous n'avons pas de fusil.
- C'est quand même ridicule de dire ça, alors j'ai rigolé.

Pendant ce temps, la connasse s'en donnait à coeur joie. Florilège:
- Alors les voisins, on est énervé?
- Tiens, finalement on devrait commander des pizzas et rester ici!
- De toutes façons on revient dimanche prochain pour faire plein plein de bruit!
- Les enfants, dîtes au-revoir au cons de voisins!
- A dimanche prochain les voisins!!!!!

Sauf que pendant que cette cinglée se régalait, Chris avait appelé les gendarmes. Malgré mes "mais arrête, ça ne va qu'envenimer les choses!"
Il a dû être spécialement sec au téléphone (il a sans doute mentionné son fusil)(hihi) parce que 5' après, ils étaient devant chez nous.

Bon!
Je me rends compte que tu ne comprends peut-être pas la configuration de mon voisinage, alors je t'ai fait un dessin:

photo

(J'aurais dû le faire plus tôt....)
(Le truc nous séparant est une grande haie de 2.50m)

Les deux gendarmes ne sont pas des commodes. Nous sommes dimanche soir, il est genre 20h et ils ont sans doute passé leur journée à gérer des problèmes de tondeuse passée en dehors des heures légales.
Donc, quand après exposition du problème par Chris, je leur dis "Non, mais n'y allez pas.....", ils me rétorquent: "Ha mais on ne s'est pas déplacé pour rien!"
Surtout qu'au même moment, le voisin et tous ses amis étaient en train de partir et pour fêter ça (et continuer à nous provoquer)(ce qui fonctionnait très bien chez Chris) klaxonnaient à fond avec toutes leurs voitures.
Les flics sont partis sur les chapeaux de roue, nous laissant seuls sur notre trottoir. Moi en mode "ho mon Dieu, on va tous mourir...." et Chris en mode "bien faits pour vos gueules connards!"

Dans les 10'', nous avons commencé à entendre des cris. Des cris de mecs pas contents. Pas du tout du tout des cris de gens qui demandent pardon oui tout ça, on a peut-être un peu exagéré.
Ca a duré 10 bonnes minutes.
J'étais tétanisée sur ma terrasse, lorsque la cinglée a ressurgie derrière sa haie en hurlant:
- TU ES CONTENT HEIN CONNARD! TU BANDES LA HEIN! TU FERAIS MIEUX DE TROMPER TA FEMME ESPECE DE SALE CONNARD!
Le pire du pire étant quand j'ai entendu une petite voix d'enfants dire "Arrête maman.... Tu le diras à la maison si tu veux, mais arrête...."

Et puis plus rien.
Le silence.
Les flics nous avaient dit qu'ils reviendraient ensuite mais le temps passant, nous avons commencé à craindre qu'ils ne les aient tous embarqués pour outrage....

45 minutes après (ce minutage n'est même pas exagéré!!!!), ils sont revenus.
En mode:
- "Nous ne pouvons rien vous dire de ce qu'il s'est passé mais nous allons relever votre identité s'il vous plaît. Deux amis de vos voisins nous ayant menacé de porter plainte, nous allons en avoir besoin en cas de procédure.
- Mais....porter plainte contre nous?
- Non Madame, contre nous! Si cela se confirme, vous serez appelés à témoigner."

Dans le genre je ne doute de rien...

Et puis ils sont partis, nous laissant seuls face au danger.
J'ai demandé:
- "Et si demain, une fois tout le monde calmé, je vais les voir pour qu'on se réconcilie? (J'ai un vrai côté Laura Ingalls...)
- Houla. Non. Jamais. Evitez-vous, c'est tout ce que je peux vous conseiller. Bonne soirée."

Te dire que nous avons passé une bonne soirée serait un mensonge.
Le lendemain, je m'attendais à retrouver mon chat mort dans la piscine ou bien une chouette clouée sur ma porte.

Et bien que nenni!

Cette anecdote a 10 jours et depuis le quartier n'a jamais été aussi calme.
Le voisin vient de temps à autre nettoyer sa piscine ou jardiner et il n'a jamais fait aussi peu de bruit.
Soit la peur du gendarme à opérer....
Soit ils croient que Chris a vraiment un fusil! (hihi)
Soient ils fomentent tous un plan pour nous attaquer dès que j'oublierai de fermer la porte à clés.

Bien entendu je te tiens au courant.
(Bien entendu, le pistolet que Chris a dans son tiroir est un faux, vieux souvenir d'un tournage.)

Piouf, elle commence bien cette rentrée.....

Posté par Marus à 11:14 - Commentaires [4] - Permalien [#]

10 septembre 2013

Une nouvelle femme!

Oui, je suis une nouvelle femme!

1- J'ai perdu du poids! Suffisamment pour que toute la planète me dise "whoua, tu as un cancer?" mais pas assez pour devenir l'égérie d'une marque quelconque. N'empêche, je deviens bonnasse!

2- Je fais du footing! Oui madame. Bon, depuis 2 séances seuleument mais je compte bien continuer! En même temps, étant donné le prix payé pour mes supers chaussures, j'ai calculé que je dois parcourir 58 742 km pour les amortir.
Pas le droit à l'erreur donc, surtout en ces temps de feuilles d'imposition....

Ceci explique POURQUOI je ne suis pas venue te raconter plus tôt pourquoi Chris a désormais un pistolet dans le tiroir de sa table de chevet....
(J'aurais dû faire écrivaine de titres pour France Dimanche moi....)

Figure toi que le we dernier (non, pas celui-là, celui d'avant), il faisait un temps splendide.
Comme nous sommes des gens avec le coeur sur la main, nous avions invité Isa, la soeur de Chris, qui a comme passion dans la vie: bronzer.
Et comme nous avons une piscine, des transats et accessoirement du soleil, on a fait nos gens gentils en disant "viens passer le we à la maison si tu veux!"
C'est surtout moi d'ailleurs la plus sympa de l'histoire, puisque Chris se fout complètement de sa soeur et peut à la PlayStation tout autant que si elle n'était pas là. Voir plus.
De mon côté, je me dévoue pour satisfaire sa 2ème passion: jouer au scrabble. Pourtant, ça fait 10 ans que je lui colle branlée sur branlée. Mais elle continue à sautiller de joie à l'idée de jouer.

Bref, je m'égare.
Nous étions donc déterminés à passer une bonne journée à base de maillot de bains, de picole et de scrabbles.
Mes filles chéries étaient à l'étage avec une bande de copines. Ambiance "surtout ne venez pas nous déranger!" Pas de soucis les filles, pas de soucis!

Sauf que....

Vois-tu, nous possédons en plus d'une piscine, un voisin qui est un gros sale connard. Mais un gros gros hein! Nous nous entendons bien avec le reste de notre voisinage, mais lui, il doit être le fils caché d'un dictateur d'Amérique du Sud.
Depuis quelques mois, il n'habite plus chez lui.
Il habite chez sa connasse de nana puisque la précédente est partie (MON DIEU quelle bonne idée!).
La maison est en vente et comme il en veut juste le double du prix du marché, elle reste inhabitée, pour notre plus grand bonheur.
Hélas, parfois, il confond sa maison avec un bungalow de vacances et lui et sa pouffe invitent des "amis" pour venir passer une bonne journée à hurler dans le jardin et à sauter dans la piscine en faisant griller des merguez.
Nos jardins sont contigus. En fait, sa maison est à l'arrière de la mienne.

Dès 11h du matin, cette sympathique bande de potes à commencé à hurler. Fort. Très fort.
Sachant que sa connasse a une voix de crécelle incroyable et qu'ils étaient tous venus avec 10 enfants/couple en moyenne.
A 14h, j'entends qu'il a fait installé une pompe à chaleur dans sa piscine, ce qui lui garantit une eau à 28° et fait s'évanouir ma prière de "au bout d'un moment ils vont être bleus, ils vont bien sortir de l'eau...."
A 15h, je tente une sieste dans ma chambre, fenêtre fermée. Chambre qui donne de l'autre côté de ma maison! Impossible de fermer l'oeil, ils gueulent tous beaucoup trop!
A 16h, alors qu'Isa et moi faisons un scrabble (que j'ai FAILLI perdre avec toutes ces conneries!) DEVANT notre maison, les hurlements redoublent.
Et puis quand je dis hurlements, je ne voudrais pas te priver des conversations toutes plus vulgaires les unes que les autres. Et ca parle de chatte (pas l'animal) et ça dit "ta gueule" à ses enfants etc...
A 17h, j'envoie un SMS (ce con a mis son n° de portable sous son panneau à vendre et ça fait longtemps que je l'ai enregistré dans mon Iphone à "connard". SMS qui dit sobrement "Pas cool le bruit tout l'aprèm :(' " (Oui, j'ai fait un smiley triste)(oui, c'est ridicule...)
A 17h02, ils m'appellent. Je dis "ils" car rapidement j'ai entendu "c'est qui?" suivi d'un hurlement général et d'applaudissements.

Oui....

J'avais réveillé le monstre.

A partir de là, ils se sont beaucoup amusé à faire beaucoup plus de bruit. Chose que je croyais impossible et bien si.
J'ai envisagé de rameuter mes autres voisins, mais ils étaient tous partis. Ces lâches. (En vacances en vrai....)

A 19h, Isa & moi entendons nettement (grâce à sa voix de connasse) la pouffe dire "BON ON VA Y ALLER HEIN?"
A 19h01, Isa commet l'irréparable en criant un "Haaaaaaaaa!" de satisfaction.

Nouveau florilège de hurlements et autres cris d'animaux. Jusqu'au:

VOISINS ENCULES!

Bon....
Bon bon bon....

Tu le sais, tu me connais bien, je suis une vraie grosse trouillarde. Une vraie hein! Une qui panique pour tout et n'importe quoi, surrtout depuis le braquage.
Mais ME FAIRE TRAITEE D'ENCULEE, je ne peux pas.
Je suis chez moi, je supporte cette bande de tarés depuis le matin et ils m'insultent?
Je rentre comme une hystérique dans la maison, secoue Chris qui s'était endormi en jouant avec sa Play et dit "Ca va trop loin! Ils viennent de nous traiter d'enculés! Il faut que tu y ailles!"

Merde; il y a un mec dans cette maison ou pas?
Oui ils sont une bonne dizaine (la moitié était déjà partie) et tu es seul. Mais on ne va quand même pas se faire insulter sans bouger!

Chris, pas convaincue, se lève et franchit le pas de la porte.
Parallèlement, Isa, (celle par qui le drame est arrivée hein! ) me crie "ne le laisse pas y aller seul!!!!!"
Mais il est déjà loin.
Alors je prends la voiture pour faire le tour du paté de maison et pendant ces 30'', j'échafaude un plan.
Tu vois, jusqu'à présent, j'ai dit du mal de tout le monde. Sauf de moi. Et mon honnêteté m'oblige à te dire que là, c'est à cause de moi que c'est un peu parti en sucettes....
Car mon plan, bien qu'il fut très intelligent, j'avais juste oublié de le partager avec Chris.... (Pas eu vraiment le temps...)
Et c'est en oubliant ce détail que je me suis garée devant la maison du connard devant laquelle se tenait Chris face à lui et ses 12 copains.
Fidèle à mon plan, j'ai ouvert ma vitre en hurlant:

C'EST QUI QUE TU TRAITES D'ENCULE!? C'EST LUI OU C'EST MOI???

Car je voulais me faire passer pour une autre voisine importunée, et par là-même créer le doute dans l'esprit du connard, le laissant penser que tout le quartier se liguait.
Sauf que Chris, pas au courant de mon plan, J'AVOUE, s'est retourné et a dit "RENTRE A LA MAISON CHERIE!" prouvant donc que je n'étais pas une autre voisine. (Oui, car nos jardins étant dos à dos et nos entrées de maison étant sur deux rues différentes, le connard & moi n'avions jamais vu nos têtes. Parce que jusqu'à présent j'envoyais toujours Chris seul....)

 

Aie....
Me voilà en retard pour aller chercher Capucine à la Chorale.
Je ne pourrai hélas finir que demain matin....
Mais bon, tu as déjà compris qu'on était vivant hein!!

Allez, à demain!

 

 

 

 

Posté par Marus à 18:38 - Commentaires [5] - Permalien [#]

30 août 2013

Ma fille.....

Pas le temps ces jours-ci....

Alors juste une petite andecdote.
Ma fille aînée chérie a reçu son petit copain (oui, on dit toujours petit copain. Enfin JE dis toujours petit copain!). Le fameux François.
Capucine elle est chez son père jusqu'à ce soir.
Hier donc, pendant que Chris & moi étions au taff, François arrivait et passait la journée avec Vanille.
Imagine....
Cela faisait un mois qu'il ne s'était pas vu.
En plus.

J'avais déjà prévu de ne pas rentrer trop tôt du boulot, histoire de les laisser un peu tranquille et surtout pour ne pas croiser ce jeune homme à poil dans ma maison.
Mais ma fille m'a devancée en m'envoyant ça:

photo

Voilà.
Voilà l'idée que ma fille a de mon travail....

J'ai failli répondre "MAIS DANS QUEL BUT EXACTEMENT?" et j'ai eu trop peur qu'elle ne me réponde.

Je suis tellement une mère sympa que nous sommes allés dîner chez nos potes pour les laisser VRAIMENT tranquilles toute la soirée.
Parce qu'une partie de Monopoly ça peut prendre des heures....et que c'est important que les parents ne soient pas là.

Sinon, je suis émotionnellement fatiguée.

Posté par Marus à 11:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]

22 août 2013

Aie....

Avant-hier soir, nous avions invité des copains à dîner.Je ne te l'ai pas dit, mais ce printemps, nous avons fait intervenir un paysagiste et notre jardin est devenu....joli.
Donc, depuis, on invite à tour de bras, parce que c'est trop chouette de dîner dehors à la nuit tombée.

Tiens, regarde:

1000909_10151736790168304_73119686_n

969971_10151736790018304_64122215_n

Bon, les photos sont pourries mais tu vois un peu ce que ça donne....

Avant-hier soir DONC, à la fin du repas, alors que je racontais une anecdote sans doute déjà racontée 20 fois...je ressens une piqûre au bras gauche.
Comme je porte une très joli chemise à pois, je me rends vite compte qu'une bête volante et agressive est entrée dans ma manche et se venge en me piquant.
N'écoutant que ma trouille & ma douleur, je hurle et je tente de déboutonner ma chemise pour faire partir cette connasse.
Sauf que je n'y'arrive pas et que donc je vire ma chemise comme je peux en hurlant toujours, pendant que nos invités (et Chris) se demandent pourquoi je me lance subitement dans un strip tease.

La chemise à terre, la bête en sort et avant qu'on ait pu voir si il s'agissait d'une guêpe, d'une abeille, d'un frelon ou d'une race encore inconnue, Chris l'écrase.
Pardon, il ne l'écrase pas, il la massacre et étalant son corps sur 3 mètres.

Il y a 4 ans, Chris a fait un choc allergique suite à une piqûre de guêpe. (Genre urgences & tout!)
Tu sais que je suis hypocondriaque au dernier degré.
Alors pendant que tout le monde s'agitait avec les derniers conseils à la con - Mets du vinaigre - des glaçons - une cigarette - je me voyais déjà en train de décéder sans avoir revu mes enfants.

Ca a signé la fin de la soirée et nos invités sont partis.
J'avais mis du vinaigre, approché une cigarette et posé un glaçon.
J'ai ensuite passé 1h sur internet avec des recherches aussi scientifiques que:
"Temps de réaction piqûre et choc allergique"
ou
"% décés piqûre d'insectes"

Quand deux heures après, j'ai fini par tomber sur un site affirmant que si choc il y avait, il apparraissait dans le 1/4 d'heure, je me suis considérée comme sauvée.

Sauf que.....

Au bureau, des gens ont passé le diplôme de secouriste.
Et que j'ai qiuand même une joli réaction:

photo

Et bien rebelotte, tout le monde y va de son avis.
Jusqu'à mon boss qui vient de me dire "Tu devrais aller chez le médecin parce que tu fais une infection (?). Ma femme a eu ça l'année dernière et elle a frôlé la septicémie.

BON!

BON!!

Il ne faut jamais JAMAIS dire ce genre de truc à une hyprocondriaque merde!
Bien entendu, depuis, je me sens limite fièvreuse et j'ai pris RV chez ma doc chérie, la seule qui me comprend dans l'univers.
Qui va me dire "Dans l'absolu, il faudrait que tu prennes du XYZ, mais si je te le prescris tu ne vas pas le prendre hein?"
Car ma doc chérie sait que je cumule hypocondrie ET phobie des médocs.

SURTOUT QUE!

Entre temps, Nicole, notre comptable (la gentille, pas la chiante)(oui, nous avons deux comptables sur 4 qui s'appellent Nicole) est venue me voir discrétos et m'a dit "Ecoute, je fais du Reiki... Alors si tu veux, je te stoppe ça."
J'ai dit oui, parce que le Reiki ce n'est pas un médoc. D'ailleurs pour moi, c'est un truc genre le yoga le Reiki. Donc je ne voyais pas bien le rapport. Surtout quand elle a imposé ses mains sur mon bras.
Comme un rebouteux.

(Pause: je viens de googleiser et effectivement, Le reiki (靈氣, 霊氣 ou 霊気?, [ˌreɪki]) est une méthode de soins non conventionnelle d'origine japonaise, basée sur des soins dits « énergétiques » par apposition des mains.)

Bon, elle a imposé tout ça.
J'ai dit merci, je suis partie et j'ai appelé ma doc.

Et là, PENDANT QUE JE T'ECRIS CETTE FORMIDABLE AVENTURE (qui justifie vraiment la reprise de ce blog....), mon oedème a dégonflé de moitié.
Je viens de tenter une photo, mais ce n'est pas criant de vérité parce que c'est toujours aussi rouge mais VRAIMENT dégonflé.

Donc....
Donc donc donc....
Je fais quoi....?
Je vais quand même voir ma doc?

Pffff...je me fatigue....

 

 

Posté par Marus à 12:43 - Commentaires [6] - Permalien [#]

20 août 2013

C'est re-moi!!!

Déjà la 2ème journée de boulot et cette pénible sensation que je ne suis jamais partie en vacances!
C'est nul...
Reprendre cette routine me précipite dans la dépression.

Pendant ce temps, Capucine est chez son père. La méchante Anne-Virginie, depuis qu'elle a provoqué le départ de Vanille (elle a même donné la chambre de ma fille chérie au bébé), en fait des caisses avec Capucine.
Genre: je t'achète une paire de Ray-Ban à 140 € ou encore je te laisse inviter 5 copines et je vous prépare un buffet de mini-hamburgers et de 15000 desserts.
Un jour, j'appelerai cette nana et je la pourrirai. Je la détruirai verbalement.
En attendant, et comme Capucine l'aime bien, je me tais et je dis même "holala, elles sont jolies tes lunettes!" pendant que Vanille s'auto-étouffe en repensant qu'elle n'a même pas eu un cadeau pour ses 18 ans. Ni pour son bac. Ni conviée pour leur semaine aux Baléares en juillet.

Vanille qui est à Paris cette semaine.
Seule.
Enfin, avec son amie Manon. Mais Manon étant totalement inconséquente dans la vie, ça équivaut largement à être seule.

Figure toi que Manon, qui habite dans un petit village des Pyrénées, entre à la Sorbonne cette année.
Et qu'elle a donc un appartement à Paris. Dans le 5ème. Le rêve absolu de ma fille.
Jeudi, Eminem passe en concert au Stade de France.
Merveilleuse occasion pour Vanille qui est donc depuis vendredi à Paris.
J'avoue, elle est mignonne, puisqu'elle s'était engagée à répondre rapidement à tous mes SMS et qu'elle le fait!
Pour l'instant, je n'ai pas eu une seule fois à envoyer un texto à Manon disant "Salut Manon, dis à Vanille de me répondre please!"
(Conseil pour toi plus tard: prends le numéro de tous les potes de tes enfants!)

Hier soir, je vois sur Facebook une photo postée par ma fille et intitulée #Paris#Night.
Genre un quai de Seine de nuit.
Je savais qu'elles sortaient puisqu'elle m'avait envoyé ça:

photo

Pas mal hein le "c'est pas toi qui sort" (si on met de côté la faute de conjugaison qui m'inquiète légèrement pour son avenir professionnel....)
(Quand je te disais hier qu'elle était drôle.)

A un rythme très régulier, j'ai envoyer des SMS à base de "Allez, ça suffit! Il faut rentrer maintenant!"
Ca passe quand cette sensation qu'un serial killer est en permanence aux trousses de mon enfant?
Je n'ai pu aller me coucher que lorsque j'ai reçu ça:

photo

Je suis pathétique.
J'en ai conscience hein.... mais je suis quand même pathétique....

Bon....Sinon.... On en était où hier?
Ha oui!

CHRIS

Et bien écoute...ça va.
J'ai pris une distance terrible par rapport à l'amour tout ça, la dépendance, toutes ces conneries quoi.
Et sans souffrir.
Bien entendu, il est du coup collé à mes basques, amoureux comme jamais.
Ce qui donne: moi en mode je fais ma vie et lui en mode aux petits soins.
C'est très fatigant de se souvenir que lorsque j'en avais besoin il n'était pas là.
J'essaie de ne pas laisser la rancoeur m'envahir.
Voilà voilà....
Je me rends compte que je n'ai en fait pas grand chose à dire sur le sujet...
Pour le moment...

Allez, comme je me suis emballée sur les SMS de ma fille tout ça, je dois bosser maintenant!
La suite demain avec LE thème de l'année: l'ex & sa connasse!
Je t'embrasse!

Posté par Marus à 10:04 - Commentaires [6] - Permalien [#]



Fin »