This is where the magic happens!

06 septembre 2017

HAHHAHAHAHAH MAIS QUELLE CONNE!

Bon....

Le blog secret est en ligne.

Et j'ai voulu vous envoyer le lien.

Alors, je suis retournée sur ma boîte mail Sophissime et à chaque message gentil & bienveillant, j'ai envoyé l'adresse.
SAUF QUE, en fait je répondrais à CanalBlog.

Et que l'adresse du blog secret est donc apparu en 150 exemplaires sous chaque commentaires récents ICI!

Non mais sérieux tu connais plus conne?

Bon... j'ai tout effacé... Je crois....

Si tu veux l'adresse, faisons à la bonne vieille méthode, envoie moi un mail à sophissime@gmail.com

Je me taperais des fois....

Posté par Marus à 16:29 - Commentaires [3] - Permalien [#]


18 août 2017

Je l'ai échappé belle!

Comment j'ai failli ENCORE UNE FOIS me faire avoir!

Figure toi que je pensais ce blog très secret et qu'à l'époque je n'en avais parlé à personne de mon entourage.

SAUF QUE NON!
Et en remontant dans les messages, je me suis rendue compte que j'en avais parlé à une "amie".
Qui en fait n'en était pas une du tout!

Et comme je la crois TOTALEMENT capable d'avoir refilé cette adresse à des tonnes de gens tous plus cons les uns que les autres, je vais te raconter ce qui s'est passé en vrai.

Si elle vient toujours par ici, elle saura ce que je pense d'elle.
Si elle a refilé l'adresse à des indésirables, ils auront la vraie version de l'histoire.
Si ni elle ni ses potes ne viennent, toi tu vas te régaler à lire l'histoire de la seule vraie fausse amie que j'ai eu dans ma vie.

Car des amitiés qui se terminent, on en a tous connus.
L'éloignement en général, le "on n'a plus grand chose à se dire, ou parfois une bonne engueulade qui a le mérite d'être claire.

Mais pas là.

Assieds toi confortablement je t'explique...

Cette nana donc, je la connaissais de vue. Elle était en couple avec un copain mais on ne se voyait pas en dehors du taff ou de grosses soirées.
Un jour on a commencé à se voir tous les quatres. Et à bien rigolé. Et on s'est vu toutes les deux. Et on a bien rigolé.
On est partis en vacances avec nos enfants et ça a été des vacances géniales.
Je lui confiais mes déboires avec Chris (rassurez vous, nous allons finalement très bien et ça fait looooongtemps qu'on n'a pas été aussi amoureux! Mais j'en réserve l'explication pour mon nouveau blog secret vraiment.)

Je suis honnête, elle a été là et plus que là pendant la période la plus down de ma vie.
Avec le recul, je pense que j'ai fait une dépression de 6 bons mois et elle a été à cette période la plus présente / rassurante / désangoissante possible.
C'est d'ailleurs pour ça que je n'ai JAMAIS rien fait contre elle quand elle a été en dessous de tout plus tard.
Sans exagérer; je pense vraiment que sans sa présence, je ne serais pas remontée aussi vite finalement.

Et c'est là, précisément maintenant, que je me rends compte que je suis incapable de continuer à te raconter la belle salope qu'elle a été.
Enfin si, je le raconterai dans mon nouveau blog secret fermé à double tour.
Mais là, si elle a vraiment donné ce lien à tous ses potes qui me connaissent, et même si ils ont fait des soirées lecture en se foutant de ma vie, je ne veux pas devenir la méchante qui balance avec aigreur.

C'est du passé.
En vrai je m'en fous.
J'ai toujours pensé qu'un jour on aurait une explication. Enfin qu'elle viendrait vers moi pour une explication.
Et non :)
Elle n'est jamais venue.
Et au final tant mieux. Parce qu'il n'y avait vraiment rien à dire en fait.
(Si tu me lis, ceci n'est PAS un appel du pied pour que tu viennes discuter, crois bien que je te renverrai chier puissance 8000!)
(Pas revancharde mais pas conne non plus! :)

DONC, je plie boutique ici mais je laisse ouvert car j'assume.
Checke tes mails, j'ouvre ailleurs bientôt!

Je t'embrasse.

 

 

 

Posté par Marus à 11:54 - Commentaires [9] - Permalien [#]

14 août 2017

La suite! La suite!

Petite sensation étrange de revenir raconter ma life ici...
L'impression de rajeunir presque!

Anybref, passons donc au personnage numéro 2 (ceci n'étant pas un ordre de préférence...), à savoir ma fille cadette chérie et adorée: C.
Tu l'as laissée, elle était l'ado idéale.
Très bonne élève, très gentille, toujours de bonne humeur, entourée d'amis et de son petit copain depuis 3 ans.

Et bien....
C'est PRESQUE toujours la même chose.

C. a fêté ses 18 ans lors d'une fêtre grandiose qui m'a coûtée un bras et qui s'est terminée en orgie où ils étaient tous saouls comme des porcs et on a du bol que personne ne soit mort.
Et depuis, le PRESQUE a pris toute sa puissance.

C. a découvert les sorties entre copains et l'alcool.
Alors, non, ma fille n'est pas une clodo qui picole, mais certains samedis soirs, je pense qu'elle n'en est pas loin.
La 1ère fois où elle est rentrée saoule d'une soirée, j'étais tellement furax, que lorsque je l'ai entendue vomir dans les toilettes de l'étage, je n'ai pas bougé mes fesses du canapé.
(Canapé sur lequel je l'attendais depuis minuit et il était 3.00!)
J'ai juste crié 'c'est dur hein!?"
Même pas monté une serviette ou un doliprane.
Rien! Baves en bien!

C. a été invité à un anniv de 18 ans par semaine entre février et juin.
Je ne ments pas.
Car cette "enfant" entourée d'amis était devenue populaire. Pas en mode pom pom girl méchante, mais plutôt en mode "salut toi / je connais tout le lycée!"

Parallèlement, elle souhaitait toujours être la meilleure élève de sa classe. Ou même du monde.
Car autant V. a toujours été celle à côté de la fenêtre, celle dont les profs ne se souvenaient pas du prénom, autant C. est la pire FAYOTTE que tu peux imaginer.
Avec V. des fois on lui dit que si on avait été dans sa classe, on l'aurait tapée.
Et encore aujourd'hui, je ne comprends pas comment elle peut avoir autant d'amis en étant aussi donneuse de leçons & crâneuse.
Je ne saisis plus cette génération.
Pour son futur CV (dixit elle hein....), elle a été de TOUS les conseils d'administration du lycée. Sachant qu'elle est déléguée depuis la 6ème et qu'elle a en plus créé un groupe de soutien scolaire en partenariat avec la Mairie.

Concernant sa bonne humeur légendaire, elle perdure, sauf avec moi.
Je l'agace visiblement et on est reparti comme en 14 avec les "tu ries trop fort!" et autres "tu es ridicule sur snapchat!"
Mais, comme elle conserve son bon fond, elle culpabilise vite et vient me faire des câlins d'excuse, donc ça va.

A force de soirées, ses résultats scolaires étaient très bons, mais n'étaient plus excellents.
C'est comme ça, qu'à sa GRANDE surprise, elle n'a pas été prise en Prépa Littéraire.
4ème sur liste d'attente.
Elle a été vexée comme un pou!
J'avoue que je me suis dit qu'un échec ne pouvait pas faire de mal à Miss perfection 2017!

Elle a quand même eu mention Bien au bac, ce qui a relevé son égo et part donc en fac de droit à la rentrée.
Sans aucune motivation, à part que la fac est en centre ville et qu'elle est RA-VIE de quitter sa banlieue.

A l'heure où je t'écris, Madame Vie Perfaite est en vacances en camping au bord de la mer avec 12 potes et enchaine avec 5 jours à Amsterdam, voyage offert par son petit copain (toujours le même) pour ses 18 ans.
Pendant ce temps, sa soeur V. est caissière à Auchan, autant te dire que mes filles n'ont pas la même vie.

J'ai BIEN BIEN prévenu C. que dés septembre, la vie allait changer.
Qu'il allait bien falloir qu'elle bosse, même si la fac c'est de la merde!
Et surtout, qu'elle passe ENFIN son permis.
Deux ans qu'elle est inscrite à l'auto école et elle n'a toujours pas le code....
Je me félicite tous les jours d'avoir eu la bonne idée de payer pour une conduite accompagnée qu'elle ne fera donc jamais....
C'est bien simple, dès que quelqu'un veut la titiller, il suffit de dire "et ce permis? Tu en es où?" et hop, elle part en furie.
(Et après elle culpabilise, tu as bien compris!)

Globalement, mes filles sont des princesses d'amour et j'ai énormément de chance d'être leur mère.
Ca fait cliché, mais je le pense totalement.
Elles sont drôles, plutôt biens dans leur peau, intelligentes & belles.
Elles s'adorent et je suis très fière d'elles.

Finalement, j'ai bien fait de ne pas faire un 3ème enfant, je ne l'aurais jamais autant réussi!

 

 

Posté par Marus à 15:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 août 2017

C'est remoi!

Salut les amis de l'internet.
Si il en reste :)

Kali ayant rouvert son blog, (youpie!!!), l'envie qui me démangeait de faire de même s'est accélérée et me voilà.

Je vais essayer de rester bien cachée dans les tréfonds du web.
Non pas que j'ai été surexposée ces dernières années, mais des gens de mon quotidien l'avait trouvé.
Alors forcément, tu dis moins de choses, tu te retiens de dire du mal.
Alors que c'est un peu ma passion de défoncer les cons qui hélas m'entourent.

Alors, où en sommes-nous?
Comme j'ai la ferme intention de revenir souvent ici, raconter ma vie, je fais faire personnage par personnage.
Et pour copier Kali (comme souvent), je vais commencer par V.

Alors V, c'est ma fille aînée.
Si tu es là, c'est que tu me connais, donc je ne vais pas te refaire l'historique.
(et tu constates que dans ma quète de discrétion, j'y vais carrément à l'initiale!)

Alors....
V a complètement arrêté la drogue.
Ca commence bien hein?
Alors, elle doit bien fumer un joint ou deux en soirée, mais la drogue dure & sale, c'est terminé.
Elle a passé deux ans en BTS et a obtenu son diplôme haut la main.
Fin juin, elle a pris son appartement et elle s'y sent bien.
Elle travaille quasi tout l'été pour se le payer et cherche une alternance pour l'année prochaine en Bachelor commerce & marketing.
Elle est toujours aussi jolie et elle est bien dans ses pompes et plutôt heureuse de vivre.

RESTE!
Parce que là tu crois que V. est devenue ennuyeuse du coup! Avec sa petite vie bien calme.

MAIS NOOOOOOON!
V. reste V. Ad Vitam, je me suis fait une raison:

Car V. est amoureuse. De H.
Tu te souviens peut-être que ma fille chérie, grâce à son dossier scolaire déplorable (car abandonner son BTS 2 mois avant l'examen t'amène rarement les félicitations du jury...), elle n'avait pu intégrer pour son nouveau BTS qu'une école privée peu sélective.
Et sans rapport de cause à effet, cette école est juive.
Alors très juive jusqu'au bac (cantine casher etc...) et beaucoup moins en post-bac.

Et c'est donc là qu'elle est tombée in love de H.
Qui est juif.
Et qui est surtout d'une famille très religieuse.

Perso, j'ai toujours eu des amis juifs, mais du genre comme moi catho. C'est à dire que comme moi je vais des fois à l'église pour faire plaisir à ma mamie, eux font shabbat le vendredi soir, parfois Kipour et basta.

Mais pas la famille de H.
H, depuis qu'il est né, n'a jamais mangé de la viande pas casher par exemple. H. est le dernier de 5 enfants (seul garçon) et ses 4 soeurs habitent en Israël. H. son tonton ou je ne sais plus trop qui est rabin.

Parallèlement, H. est adorable. Il est très beau, très gentil, très bien élevé. Un peu trop jaloux/méditerranéen, mais ça c'est leur problème.
Perso, quand H a commencé à venir à la maison, je l'ai tout de suite beaucoup apprécié.
(Sauf la fois où il a fumé un joint à l'odeur hallucinante dans mon salon, mais là je l'ai défoncé et demandé de bien vouloir fumer dehors stp!)

Ca va faire un an qu'ils sont ensembles et la famille de H. ignore l'existence de ma fille.
Pour te donner une idée, son ex petite amie, était juive par sa maman, mais son papa ne l'était pas. (Bon, moi je pensais vraiment qu'on était juif par la mère et basta, mais visiblement, il y a quand même de l'importance à ce que le père le soit aussi!) Et bien la famille de H. a refusé qu'elle vienne chez eux....
Tu imagines donc bien à quel point la mienne, ne franchira jamais leur seuil.

H. est venu en vacances quekques jours avec nous cet été, et il leur a dit qu'il partait avec des copains à Montpellier.
Seule et unique inqiétude de sa mère: "Mais comment tu vas faire pour manger casher?"
Voilà voilà....

H. quand il vient chez nous, je lui fais des pâtes. Toujours. Et des fois du poisson.
Il est vraiment adorable et fait vraiment des efforts pour que sa religion ne nous pèse pas.
Nous, on fait comme on peut pour qu'il se sente à l'aise. Même quand il est en jeûne. Ce qui est arrivé pendant nos vacances.
Plus de 24h sans manger ni boire alors qu'il faisait 45°....

Alors comment va finir cette histoire?
Deux solutions:
- ils vont se séparer.
- ma fille va se convertir.

Oui. Elle en parle. Enfin ils en parlent. Parce que moi je ne dis rien.
H. dit qu'il peut envisager une vie avec une goy, mais pas que ses enfants ne soient pas juifs.
Donc, comme c'est par la mère blablabla...
Bref, call me Mamie Goy!

Voilà donc comment et pourquoi, ma fille chérie qui ADORE se foutre dans des situations impossibles, a trouvé le moyen de compliquer sa vie.
Alors, EVIDEMMENT, je préfère H. au dealer de coke.
Evidemment....

Mais parfois, je te jure, j'ai envie de la secouer et de lui dire "mais SERIOUSLY! Tu vas vraiment TOUT faire?"

Voilà..

Posté par Marus à 12:19 - Commentaires [4] - Permalien [#]

11 octobre 2015

Dans la série....

Avant tout, merci les filles pour ces gentils et jolis mots qui m'ont fait vraiment du bien.
C'est con hein, mais après cette année plutôt seule dans mes soucis, ces petites phrases remplies de tendresse m'ont revigorée.

J'ai même été surprise à plusieurs reprises par Chris à siffloter. Oui, siffloter. Comme une fille bien dans sa vie.

Je sais que je vais vous raconter tout au fur et à mesure.
Et que ce ne sera pas super gai globalement. (Mais pour l'instant la fin est heureuse!)

MAIS, comme toujours dans la vie qui est une pute, mais pas tous les jours, il y a des trucs qui font sourire.

Et comme c'est dimanche soir et comme dans 10' je suis couchée, voici la SEULE anecdote rigolote autour de cette histoire de drogue de merde.

C'était un samedi soir, et j'étais à la maison avec mon ami Laurent. L'un des seuls (le seul?) qui m'ait aidée pendant cette période.
Nous discutions gaiement en buvant du vin. Je n'ai plus aucun souvenir de où pouvait bien être Chris....
Vanille était sortie hélas. Capucine chez son père.

Et je commence à recevoir une salve de sms de l'ex de Vanille.
Il est très en colère après elle car elle l'a quitté.
HELAS, je n'ai plus l'échange de SMS mais ça donnait genre ça:
(Crois moi! Et puis j'ai Laurent comme témoin!)

- Vous savez que Vanille se drogue de plus en plus?
- Ecoute A. je sais que c'est dur cette séparation, mais ça ne sert à rien. Je connais les soucis de Vanille.
- Mais savez qu'elle prend de la coke aussi?

A l'époque je ne le savais pas non...

- de la coke?
- Oui, avec Charlotte, la sois-disant super nouvelle meilleure amie!
- Ecoute A. je ne crois pas que ce soit bien ce que tu fais là.
- Mais je ne mens pas! Je peux tout prouver?
- Comment peux-tu prépuce?

Oui

.....

Au lieu d'envoyer "comment peux-tu prouver?" j'ai envoyé "comment peux-tu prépuce?"
Grâce au correcteur orthographique de merde....
A l'ex de ma fille, âgé de 20 ans, malheureux et méchant, j'ai écrit "comment peux-tu prépuce?"
Bon, dans la panique j'ai envoyé immédiatement "prouper!"Avant de réussir à écrire PROUVER comme une grosse conne!

J'avoue comme disent mes filles, Laurent & moi en rions encore aujourd'hui.

Ma vie est fabuleuse!
Je t'embrasse!

Posté par Marus à 21:45 - Commentaires [6] - Permalien [#]


09 octobre 2015

Back dans les bacs!

Saluuuuuut!

Il y a toujours quelqu'un?


Connais-tu cette sensation de sortir la tête de l'eau quand tu as failli mourir noyée?
C'est moi....

Sans suspens, la vie avec Vanille a été un enfer jusqu'à ce début d'année scolaire.
Elle a pris de plus en plus de drogue. Elle a pris un appartement. Elle a abandonné ses études 3 mois avant de passer son BTS. Elle est sortie avec un dealer de coke qui a défoncé son appart. Le même connard l'a frappée quelques semaines plus tard. Elle n'a rien fait jusqu'en septembre. Vautrée sur le canapé du matin au soir. Elle est souvent allée chez sa nouvelle meilleure amie. Donc j'ai appris récemment que le mec était dealer de LSD lui et qu'il se faisait livrer chez sa nana.

C'est un miracle que Vanille ne soit ni enfoncée définitivement dans la drogue dure, ni en prison.

Je n'ai pas dormi pendant 1 an.
AUCUNE nuit complète.
Je commence à peine depuis quelques jours.

Je pense que je vais avoir besoin d'en reparler de temps en temps. Parce que un an d'anecdotes noires, ça laisse des traces.
Je te jure que je ne souhaite ça à personne. Même pas à quelques connasses de mon entourage.
Je crois que le pire (car il y a toujours un pire, même dans la merde ultime...), ce sont donc les deux fois où elle m'a appelée en crise de larmes. Une fois pour l'appartement saccagé. Une fois pour les coups. Tu sais, quand ta fille hurle au téléphone quand tu décroches "mamaaaaaaan" en pleurant, crois moi, crois moi bien, tu meurs un peu dedans.
Depuis, (les coups c'était en juin dernier), je pense que je suis en stress post-traumatique. Dès que son prénom apparaît sur mon écran de téléphone, je panique. Je dis "allo?" avec la voix qui tremble.

J'ai dit en préambule "depuis ce début d'année scolaire".
Parce que oui, ça va.
Vanille ne cotoie plus la bande de camés. Elle a commencé un nouveau BTS dans un institut privé juif (nous ne sommes pas juifs) dans lequel elle se sent très bien. Protégée. Elle a de très bonnes notes. Elle repasse son permis le 20 octobre. Elle a même trouvé un petit boulot (caissière 10h / semaine) pour se payer ses sorties. Ha oui, et elle a réintégré la maison. Mais ça c'est depuis avril, depuis que l'autre connard a tout pété chez elle.

Je suis un peu cassée par tout ça, tu imagines bien.
Fragilisée au moins.
Ebréchée. Oui bien ébréchée.
Surtout que ni le père de Vanille, ni Chris ne m'ont aidée. Pire même.
L'ex a vu sa fille environ une fois par trimestre. Il habite à 5km.
Chris l'a mise plus bas que terre. Allant jusqu'à lui dire "Même ton père ne veut pas de toi."
Vanille retourne chez son père 1 fois tous les 15 jours depuis la rentrée. Et Chris et elle pactisent depuis cet été.
On a même parfois vécu une bonne ambiance.

Chris et moi ne nous sommes pas vraiment remis de tout ça.
Nous ne sommes pas séparés mais je ne donne pas cher de notre couple.
En attendant d'avoir le courage de nous quitter, et comme il ne supporte pas la façon que j'ai d'élever mes filles, nous avons pris un petit appart dans lequel il va du lundi au mercredi inclus. Ce luxe est une soupape. Mais bon, se sentir mieux loin l'un de l'autre est rarement bon signe...

Que te dire d'autre?
Que Capucine va bien. La garde alternée lui a permis d'être plutôt épargnée. Je pense même hélas qu'elle était bien mieux chez son père que chez nous.
Que j'ai arrêté de fumer. Oui. Pendant la pire période de ma vie. Ca fait 18 mois. J'ai pris 10 kilos. Je ne me suis jamais sentie aussi moche. Mais j'imagine que la distance entre Chris & moi n'arrange pas cet état de délabrement d'auto-satisfaction.
Que j'ai quitté mon boulot pour monter ma boîte. Oui. Pendant la pire période de ma vie. Et je constate chaque jour que c'était une merveilleuse idée. Ca marche plutôt bien. Je suis sereine. Aucune angoisse.

Il est évident que je suis bien meilleure entrepreneuse que mère et/ou femme.

Alors hauts les coeurs!
Le moche est derrière. Le tout pourri qui pique les yeux.
Je pleure quand même TOUS les soirs et TOUS les matins de ma vie depuis 1 an. Mais c'est parce que je suis fatiguée. Et aussi parce que j'ai peur que ça recommence. Et que si Vanille replonge, je plonge avec. Je n'aurai pas le courage de revivre tout ça.
Les RVs dans des centres anti-drogues glauques avec des assistantes sociales qui me disent qu'un enfant qui se drogue a forcément des problèmes familiaux.
Les nuits entières à envoyer des SMS à tous les camés dont j'ai pu récolter les numéros au fur et à mesure, pour savoir où était ma fille.
La prise de sang imposée par moi pour dépister coke & MDMA dans le sang de ma fille, et le regard méprisant de l'infirmière.
Les SMS de l'ex de Vanille qui, pour se venger de s'être fait plaquer, m'envoyait des "elle continue à prendre de la coke!" ou "elle me doit 500 euros!"
Ouvrir l'appli du journal local le matin en espérant très très fort ne pas lire que cette nuit, une gamine de 20 ans est morte dans une bagarre ou d'une overdose....
Ne pouvoir en parler à presque personne....
Me mettre tellement en colère après elle que je l'ai frappée et qu'elle a saigné du nez.
Tomber par terre de chagrin en voulant crever d'avoir fait saigner mon enfant....
Apprendre des mois plus tard qu'elle était tellement défoncée ce soir là que le saignement était normal.
Ne pouvoir raconter ça à personne....

Allez!
Hauts les coeurs on a dit!

 

Posté par Marus à 14:46 - Commentaires [11] - Permalien [#]

23 décembre 2013

Call me Capitaine!

Il y a quelques semaines, chaque salarié de mon entreprise, qui en compte 30, a reçu un mail annonçant une prochaine formation incendie.
Des volontaires étaient demandés pour chacune des trois ailes du bâtiment.
J'ai fait comme d'habitude quand je reçois ce type de mail: je l'ai supprimé.
Tu vois, je suis UN PEU en fight permanent avec ma direction.
Ok, c'est déjà sacrément courageux de virer un mail mais je veux faire plus et aux prochaines élections, je me présente comme Déléguée du Personnel, histoire de pouvoir me fighter plus règulièrement en direct.

Bref!

Deux jours avant la formation, Nicole, comptable de son état, mais notre boîte est tellement bien gérée qu'elle s'est retrouvée à la tête de l'organisation de cette formation, vient me voir l'oeil suppliant.
"Pitié, viens à la formation! Je n'ai personne pour ton aile...."
J'ai pensé qu'elle pourrait me ramener une voix dans le cadre de ma future victoire électorale et j'ai dit oui.

Sache le, une formation incendie consiste essentiellement à regarder des Power Points nases à base de vidéos des années 80 MAIS AUSSI à apprendre à utiliser un extincteur. Et ton formateur, il place un carré de je ne sais quelle matière inflammable et chacun mon tour, tu viens éteindre le feu.
Et là, j'avoue, je me suis régalée. Je me suis dit que quand même c'était assez simple d'être pompier, que j'avais peut-être raté ma vocation.

3 jours plus tard, il est 17h45 et je marche dans le couloir, pour rejoindre mon bureau.
Dans ce bureau, se trouvent Capucine & sa cops qui sont en stage de 3ème.
Peu après l'accueil, je sens une très légère odeur de brûlé. Mon cerveau l'enregistre, mais je continue ma marche pour rejoindre ma fille et la virer de mon ordinateur.
Après quelques pas, je me dis que quand même, je viens de faire une formation incendie, que je sens une légère odeur de brûlé et qu'il serait peut-être cohérent de vérifier si il n'y a pas le feu quelque part.
Je reviens donc sur mes pas.
Ca sent toujours un peu. Pas de fumée. Juste cette légère odeur.
A côté, il y a un grand plateau. Je pousse la porte, espérant trouver un copain de nez pour me confirmer l'odeur, mais le plateau est vide.

Je vais donc jusqu'à l'accueil où la standardiste, qui avait également assisté à la formation, est en train de ranger ses affaires pour partir.

- Tu ne trouves pas que ça sent le cramé?
- Non....
- Allez! Bouge toi et viens vérifier!

Et nous voilà toutes les deux dans le couloir, inspirant fortement pour tenter de distinguer d'où vient cette toujours légère (mais confirmée par ma copine du standard) odeur.
Elle me désigne le bureau de JM.
JM part toujours tard. Donc, je suis persuadée qu'il est dans son bureau. J'apprendrai après que ma collègue l'avait vu partir.
En ouvrant sa porte, je m'attends donc à le voir assis à son bureau, avec du papier d'Arménie brûlant dans un cendrier. JM fume dans son bureau il a donc des cendriers. Tout est cohérent dans mon cerveau analytique.

Sauf que, tu l'as déjà bien compris, quand j'ouvre sa porte, il y a une telle fumée qu'on ne voit absolument rien.
De surcroît, en ouvrant la porte, j'ai provoqué un appel d'air et toute la fumée s'enflamme dans un gros bruit, transformant la pièce en brasier. (J'avais appris lors de ma formation jolie qu'au dessus de 600°, la fumée s'enflamme figure toi!)

J'ai fermé la porte dans un état d'hébétude intégral. Mon cerveau refuse pendant quelques secondes de comprendre pourquoi JM n'est pas assis à son bureau.
Et puis, je me suis souvenue que MA fille se trouvait au bout de ce couloir. Et que dans ma société, toutes les fenêtres ont des barreaux, empêchant même une ado de 14 ans de sortir. La seule issue est de passer devant le bureau en feu. Et même si j'ai fermé la porte, je me souviens de la vidéo que le formateur nous a montré. Celle qui explique que le feu se propage....vite....
J'apprendrai après que toutes les portes de la société sont coupe-feu et que la moquette est également d'une super matière anti-propagation.
(Mais là, je ne le savais pas....)
(Ceci me permettant d'imaginer qu'il me reste genre 10'' pour agir avant que ma fille ne soit dévorée par les flammes...)

Je dis à ma copine de feu "prends un extincteur!" et je me mets à crier: "CAPUCINE, INES! VENEZ ICI VIIIIITE!"
Je ne veux pas aller les chercher parce que rester près de la pièce en flammes me permet de surveiller la propagation.

Bien entendu, BIEN ENTENDU BORDEL, ma fille me répond, comme à la maison:

- Qu'est-ce qu'il y a?

Alors j'ai hurlé. AU FEU! SORTEZ TOUS! AU FEU! En boucle. Jusqu'à ce que ma gamine et sa cops me rejoignent et que je les amène jusqu'au parking.
Capucine est en panique.
Pendant ce temps, je retourne dans le bâtiment pour continuer mes "AU FEU!" et.....

......

personne ne me croit.

J'avoue. Un incendie 3 jours après la formation incendie, c'est louche.
J'apprendrai après que 80% des gens ont cru que c'était un exercice. Et que je mimais vachement bien la panique de l'alerte.

Heureusement, Capucine pleurait tellement fort (mon pauvre bébé.....) sur le parking, que tout le monde a commencé à se dire que tout ça était peut-être sérieux.

Parallèlement, deux mecs COURAGEUX (inconscients aussi....), bravant la fumée et l'odeur immonde qui régnait, ont pris des extincteurs et ont réussi à éteindre le feu.
Et puis les pompiers tout ça.

Pas de blessés, pas de victimes, un feu éteint sans trop de dégâts et une belle anecdote à raconter en boucle pendant 2 jours.
(Crois moi, être ami avec moi dans la vraie vie, c'est un peu fatiguant...)

Le lendemain, mon chef envoyait un mail de remerciement au deux mecs qui ont éteint le feu.
Et moi.... je n'ai rien eu du tout. Même pas un pins (j'ai demandé aux pompiers), pas une petite prime (j'ai demandé à mon chef), même pas une petite plaque à mon nom dans la rue (j'ai l'intention de demander à la mairie.)
Je suis une héroïne anonyme.
C'est encore plus beau!

Ce manque total de reconnaissance a confirmé mon envie d'être DP. Je vais trop leur pourrir la vie!
Ca leur apprendra à ne pas avoir voulu mettre une petite statue de moi sur la terrasse!

Les extincteurs de la formation:

extincteur

Les pompiers:

pompier

Là on aurait DU mettre ma statue:

terrasse

Je reviens très vite te raconter Noël, qui s'annonce très chaud....tu verras.

En attendant, je te souhaite de jolies soirées avec des paillettes et du bon vin!
Et je t'embrasse.

 

 

 

Posté par Marus à 11:38 - Commentaires [26] - Permalien [#]

14 décembre 2013

Roman photo

Salut!

Allez, youhou et hauts les coeurs!
L'épisode "je me drogue" commence à être surtout un mauvais souvenir.
Vanille a semble-t-il compris le danger et est juste redevenue normalement chiante.
Elle est toujours avec Maxime qui tient depuis 1 petit mois, sa promesse de ne plus jamais en reprendre. Te dire que j'y crois serait mentir, mais disons qu'en attendant que Vanille ne rencontre son prince, je dois bien m'en contenter.
Il est d'ailleurs plutôt mignon hein...
C'est juste son environnement qui est toxique.
Je me suis "amusée" (ha ça, qu'est-ce que je peux me marrer moi depuis quelques semaines!) à aller voir les profils de tous ses potes sur Facebook.
Oui, car le jeune est con et laisse tout en public, comme ça c'est mieux, tu peux lire ses "trop défoncé l'autre soir, c'était top!" plus aisément.
Crois-moi, ça fait su-per peur.
Les nanas sont toutes des demi-tapins et les mecs des crétins illétrés.
Non, vraiment, c'est chouette.

Anybref!
Je vais faire un break "30 millions de drogués" et te faire une petite liste des autres évènements de ma vie.
Tu vas voir, c'est tellement fade comparé au reste que c'est du bonheur!
Je me demandais ce que j'allais bien pouvoir te raconter, et puis je me suis dit que j'allais partir des quelques dernières photos de mon iphone chéri.
C'est bien des photos d'Iphone! Ca remplace la mémoire.

Capucine 1st!

Chambre

devoirs

Ma fille chérie, sentant la faille actuelle dans l'amour que je peux porter à sa soeur, est juste l'ado la plus parfaite du département.
Sa chambre est toujours tellement rangée que j'en ai des frissons de bonheur quand je pousse la porte.
Surtout qu'en général, j'ai commencé par celle de Vanille que même pas je ne prends en photos, tellement elle est jonchée de....choses.
Capucine donc est toujours hyperactive mais ne me pose aucun MAIS AUCUN problème.
Je ne rêve pas, ça va venir. A moins que le petit Jésus ait enfin un peu pitié de tout ce que j'aurais vécu avec Vanille et m'accordera, dans sa grande clémence, un peu de repos mental.
Mon plus gros souci avec cette enfant est qu'elle a donc un agenda de ministre et que je sers de chauffeur ministériel.
Bon.... peut-être qu'en vrai, elle me fait croire qu'elle a été élue déléguée du collège et au conseil général et qu'en fait elle se protitue au bord du canal pour se payer sa dose de coke! Je m'en fous! Je veux faire semblant d'y croire!

 

Le petit we bien mérité!

cordes

hotel 2

Hotel1

Oui, parce que, quand même, je vis avec quelqu'un.
Qui n'assure pas une bille en ce moment.
Notre couple est tellement pas top que si je n'avais pas d'enfants, je partirais.
Là, tu vois, au moment où je t'écris (coincée au boulot toute la journée - oui un samedi, mais ils le paieront t'inquiète!), il fait la gueule.
Je ne sais même pas exactement pourquoi, mais il fait la gueule.
Depuis 2 jours.
Il y a un seul avantage à cette situation: je commence à vraiment m'en foutre. Mais vraiment! Ce qui donne à ma vie beaucoup plus de douceur.
Quand avant-hier, il a commencé à faire la tronche et a donc été se coucher sans un mot, j'ai pris mon crochet, je me suis servie un bon verre de coca light frais, j'ai mis un truc débile à la télé (je suis très reportage dans les maternités en ce moment) et j'ai passé une délicieuse soirée.
Donc, quand je revois ces photos du petit we que nous nous sommes calés pour "oublier" que Vanille a comme projet la tournée des festivals technos cette été, je n'arrive pas bien à me souvenir si c'était si bien que ça....
Je sais que j'ai beaucoup et bien dormi.
Et que nous avons du avoir deux ou trois moments de complicité (je ne parle pas de sexe) vite oubliés au premier faisage de gueule.
Bref!
La conclusion est hélas de plus en plus évidente: je suis une looseuse sentimentale. Voilà. Une bonne grosse perdante de l'amour.
Deux mecs en version vie commune  - Deux échecs.
Il n'y aura pas de troisième. Je crois que j'ai compris.

Pito

pito

souris

Ce con de chat au poil soyeux....est diabétique.
Oui, ça existe le diabète chez les chats.
C'est aussi chiant à gérer que pour les humains.
Ha non pardon! C'est ENCORE plus chiant à gérer que chez les humains. Parce que figure toi qu'un chat ne sait pas se faire des piqûres!
Sérieux!
Ca sait attrapper des souris (alors que moi j'en suis incapable!) mais ça ne veut pas apprendre à remplir une seringue d'insuline et à se piquer.
Deux fois par jour.
Matin et soir.
A heures régulières. Donc à 8h00 et 20h00.
Même pendant les vacances ou les we.
Tu es mignonne, je t'entends me plaindre. Mais rassure toi, je ne sais pas plus enfoncer une aiguille dans un corps que de mordre à mort une souris. Donc c'est Chris qui s'y colle. Matin & soir depuis 6 mois.
Et quand on n'est pas là, c'est la fille de la femme de ménage qui vient. Pour 10 euros le we. (2.50 euros la piqûre quoi....)
Et quand Chris n'est pas là, je demande à des amis de venir dormir à la maison et de mettre leur réveil sur 8h00 pour piquer Pito.
Le véto est ravi! Avec le traitement, il peut vivre encore très très longtemps.
A moins qu'il ne se fasse écraser.Malencontreusement....

Le sapin!!!!

sapin

Heureusement, au milieu de toute cette BELLE PERIODE DE MERDE, il y a Noël.
Et moi j'adore Noël.
Mais vraiment!
C'est comme un petit moment béni, tout joli, tout propre, où rien ne peut m'arriver.
Je prends tout bien au mois de décembre.
Tu vois, demain, même (ou surtout!) si Chris fait toujours la gueule, je vais aller acheter mes derniers cadeaux. En ville avec toutes les jolies déco et les boutiques ouvertes un dimanche. Et je kiffe à mort!
Il ne manquerait plus qu'il neige et je serais capable de pardonner à la voisine de montrer des photos d'elle à moitié à poil à ma fille!

Mes filles qui sont à Londres pour le we.

1484177_10202516032123365_582201345_n

Avec leur père, leur belle-mère nase, leur demi-frère et le bébé.
Vanille a mis cette photo sur Facebook hier et je me suis dit que je n'avais pas refilé ma trouille de l'avion à mes enfants et que je pouvais être fière de garder mes névroses pour moi!
N'empêche, quand je vois cette photo, j'ai des palpitations.

Je t'embrasse et je reviens vite pour te raconter comment j'ai sauver la vie de 40 personnes mardi dernier.
(teasing mon ami!!!)

Posté par Marus à 14:33 - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 novembre 2013

Allez!

La vie est un peu plus jolie....
Délicieuse sensation d'être sur une corde raide. Et quand on sait à quel point mon sens de l'équilibre est pourri, on peut légitimement craindre pour ma vie.

Ma fille est donc en croisade.
Objectif: que son mec arrête de se droguer.
Chose qu'il a promise.
Je croise tout ce que je peux croiser sur mon corps pour que cette histoire s'arrête et en attendant je fais semblant d'y croire.
Tout en répétant en boucle que c'est un combat très dur, quel que soit l'amour qu'il lui porte.

Dans tous les cas, elle semble totalement écoeurée par cette drogue en voyant les effets qu'elle provoque sur un être humain de son âge. Son amoureux a eu en effet une redescente du plus mauvais goût: version perte de l'intérêt de la vie. Ambiance dépression.
J'avoue que j'en rajoute encore et encore sur les effets visiblement dommageables de cette merde. En finesse. Enfin j'essaie.

Parallèlement, comme la vie ne peut pas être que moche, les nouvelles fréquentations de ma fille (toujours chérie) m'ont donnée quelques fous-rires.
Je t'explique:

Tu te souviens que Vanille s'est donc rapprochée des 2 voisins. (Le petit dealer & son frère.)
Ces deux charmants garçons habitent toujours chez papa & maman à 19 et 22 ans. Parents que je ne connais même pas de vue.
Si, une fois, j'ai vu la mère bronzer à poil au bord de sa piscine alors que je fermais les volets de la chambre de Capucine. (Il faisait très chaud, d'où le cul nu et les volets fermés.)
J'en ai gardé la vague image d'une nana blonde et bronzée des fesses.

Vanille va donc parfois (j'essaie que ce soit le moins possible) chez ces gentils voisins.

1ère visite:
J'apprends que la mère est une jolie femme, très très très gentille. Elle crie adooooorer les ados et tous les amis des ses enfants. Elle a même dit à Maxime en minaudant "mais dis donc, tu as oublié de me souhaiter mon anniversaire!!!"
Ca a fait rigoler ma fille qui a donc découvert le concept de Milf.
Et aussi, elle met des shorts très courts et des tee-shirts bien moulants (l'inverse les jours pairs).

2ème visite:
Ma fille revient avec un énorme sac de fringues. Gentiment DONNEES par la charmante voisine.
J'avoue, quand elle commence à les sortir, je m'attends à du léopard et de la paillettes. L'honnêteté me pousse à dire que le tout est plutôt sobre, voir joli.
Je ne peux pas m'empêcher de dire à Vanille qu'elle les lui a donné parce que ce n'était pas assez clinquant justement....
Je m'étonne aussi d'autant de gentillesse de la part d'une presque inconnue de 45 ans.Elles ne sont pas copines merde!
Vanille me rétorque que je suis la nana la plus intolérante de la planète! Que la voisine est très gentille ELLE, la preuve elle leur a fait des crèpes!

3ème visite: (la meilleure!)
Vanille m'annonce d'un ton très naturel que la voisine lui a montré des photos qu'elle avait faite pour lui demander son avis.
Pas des photos qu'elle avait prises! Non, pour lesquelles elle avait posé!
En lingerie....
Voilà voilà....
Je m'étouffe avec mon coca light!
"NON MAIS SERIEUX VANILLE! C'EST QUOI CETTE NANA?? ELLE FAIT DES PHOTOS A MOITIE A POIL ET ELLE TE LES MONTRE!"
Je te passe le discours suivant sur mon intolérance inimaginable.
Jusqu'au point d'orgue:
"Ca va hein! Tout le monde a le droit d'avoir des loisirs! Est-ce que les gens te jugent parce que tu fais du crochet?

Je suis fatiguée....
Mais demain, je te raconterai le moment où le voisin, le père, a trouvé dans la chambre de son fils une toute petite balance pour peser de l'herbe afin de confectionner des sachets. Et qu'il a demandé "c'est quoi ça?" Que le frère a répondu "ben une balance!" et qu'il a conclu par un "ha...." sans aucune autre conséquence.
Ha ben non, je te l'ai déjà raconté....
(N'habite jamais en banlieue, même propre sur elle, crois moi!)

Posté par Marus à 12:21 - Commentaires [8] - Permalien [#]

24 novembre 2013

Bon.....

Voilà voilà....
Ce silence sur le blog n'a pas hélas été dû à un gain au loto suivi d'un tour du monde pour fêter ça.
Comme à chaque délicieuse nouvelle dans ma vie, il m'a fallu le temps de digérer cette sale période avant de venir te la raconter.
Non pas que tout aille mieux, mais quand même si. Un peu. Un tout petit peu.
Je vais la jouer chronologique et je ne sais pas encore si le petit mieux va me donner un peu de recul. Voir de déconne.

DONC!

Un soir de fin août, alors que nous sommes chez des copains, Vanille est à la maison avec 4 copines.
Vers minuit, peu avant notre retour, je reçois un SMS de ma fille disant "on est chez les voisins de derrière, ils font une soirée et ils nous ont invité."
Les voisins de derrière ne sont pas les cons, mais la maison d'à côté. Ces gens ont deux garçons: Niko et Jérémie, âgés de 19 et 22 ans.
Nous habitons tous ici depuis 15 ans et Vanille ne les a JAMAIS fréquenté.
A peine si elle les connaît.
Mais ce soir, ils sont venus sonner pour voir si on avait des gobelets. Ils ont vu les filles, et ils les ont invitées.

A cette soirée, Vanille rencontre Maxime. Ils s'embrassent.
Maxime est un autre voisin. A quelques rues.

Ma fille est vite amoureuse.
Je rencontre le Maxime. Il est beau comme un ange, très poli et très gentil.

Pendant un mois, toute cette bande inconnue jusque là devient le quotidien de ma fille.
Tous les soirs, ils se retrouvent sur la place devant chez nous.
Je passe un peu pour la mère nazie puisque j'oblige Vanille à rentrer à la maison à 22h. Eux restent toujours tard.
Maxime est en alternance de je ne sais pas quel diplôme et bosse dans un hôtel pas loin de chez nous.
La seule autre fille habite en face et est en fac de sport et a genre 4h de cours/semaine car elle a raté sa 1ère année.

Je ne suis pas fan de cette petite bande, même si ils sont tous très gentils, souriants & polis. Tous de familles aisées et unies, du moins en apparence.
En fait, je n'aime pas qu'ils passent leurs journées & leurs soirées sur cette place.
Vanille ne voit plus qu'eux. Et sa meilleure amie. Heureusement.
Ma fille ne sort plus en ville. Elle est in love.

Elle a bientôt 19 ans et commence son BTS en alternance dans cette grosse boîte. Ca se passe très bien alors c'est un peu tout ce que je lui demande.
Elle est inscrite au code et n'y va jamais.
Elle refuse d'aller chez son père.
Mais elle assure niveaux études alors je m'en contente. Même si je râle.

Début octobre, nous allons passer le we chez mes parents dans l'Aveyron.
Vanille ne veut pas venir et me supplie de la laisser seule à la maison.
J'hésite j'avoue et puis que je craque. Elle bosse tous les jours alors que jusqu'à présent elle ne foutait rien. Elle ne veut pas quitter son mec. Je comprends et nous partons avec Capucine.

Elle me demande si elle peut organiser une petite soirée à la maison. Je dis oui, mais une petite hein. Je pense qu'il n'y aura que la petite bande de la place.
Quand nous rentrons le dimanche soir, la maison est impeccable!
En apparence.
Je découvre des trucs cachés comme de la grenadine dans des tiroirs ou du carrelage dans le jardin (?).
Vanille est crevée, énervée, distante.
Chris est fou de rage quand il découvre que des gens ont dormi dans notre chambre. On s'engueule très fort. Je trouve qu'il exagère. Lui trouve que je cède tout à Vanille. Capucine pleure. Vanille part dormir chez Maxime.
Super soirée....

Le lendemain, ce sont les vacances et je ne travaille pas pour rester avec Capucine.
Vanille doit aller bosser.
A 8h, je lui envoie un SMS disant "viens t'habiller et je t'amène si tu veux!"
Elle ne me répond pas et vers 9h je reçois "je n'y vais pas, je suis malade."

Je HURLE! Enfin, j'écris en majuscule par SMS.
TU BOUGES IMMEDIATEMENT ET TU VAS BOSSER!
Elle ne me répond pas, je suis ivre de rage.
Quand elle arrive enfin, vers 11h, je suis en train de nettoyer la terrasse qui est pleine de cendres. Mais genre pleine.
Elle entre et.... je ne reconnais pas ma fille. Elle est échevelée, mal habillée, pas maquillée.
MA fille qui est toujours en mode parfaite et ne supporte pas de sortir sans mascara.

Je hurle, je crie, je la frappe même quand elle me dit "mais tu es conne ou quoi?"

Elle s'enferme dans sa chambre.

S'ensuit une semaine très...bizarre.
Vanille va bosser mais se couche tôt, parle peu. S'excuse en boucle mais ne me dis pas grand chose.
Un soir en rentrant du boulot elle fond en larmes en me disant qu'elle en a marre de tout.
J'apprends qu'elle a été débordée par cette soirée. Que des gens, amis des voisins sont venus et qu'ils ont un peu foutu le bordel.
Je ne dis pas un mot de tout ça à Chris.
Il a pété un gros câble pour l'histoire des corps inconnus dans notre lit, alors je n'ose pas imaginer pour les cendres, la sèche du boulot etc....

Le samedi soir, suivant, nous allons diner chez des copains. Vanille est chez Maxime. Capucine est chez son père. (Où elle doit se sentir tellement bien tellement l'ambiance est pourrie chez nous.)
Chris et moi sommes en froid intégrale.
Il va se coucher dans la chambre d'amis sans un mot.
Je vais dans notre chambre et je me sens tellement mal.
Il est 2h du matin et soudain, l'illumination. Le putain de flash!
Vanille s'est droguée.
Toute sa nouvelle petite bande d'amis écoute de la techno à fond toute la journée et sortent dans LA boîte techno.
J'envoie un SMS à Vanille disant "tout ça est trop bizarre. Dis moi la vérité.Viens me voir quand tu arrives, il faut qu'on parle."
Et je ne dors pas de la nuit.
Je fouille le net.
L'angoisse, terrible monte.
A 7h30, elle arrive (Maxime bossant ce dimanche) et s'assoit dans le lit à côé de moi.

Et elle me dit tout.

Tout...

Lors de la soirée, elle a pris de la MDMA. Son mec en prend régulièrement. Les voisins aussi.
On parle pendant 2h.
Niko est le petit dealer du quartier. Il se fournit chez S.(que j'ai déjà vu sur la place et qui a une vraie tête de méchant de films...) qui est un plus gros dealer. S sort avec M qui est une nana que je vois parfois traîner et qui prend de la coke, de la MD, de tout.
Dans la boîte où ils sortent, ça dealent à mort sur le parking. Et Vanille les accompagne parfois."Ca fait un peu peur" me dit-elle.
Mon monde s'écroule.
Ma gamine est excitée quand elle me raconte tout ça.
Parfois je pleure.

Que faire?
Je décide d'une stratégie.
L'après-midi, je chope sa meilleure amie (qui n'en prend pas....) et je lui demande de m'aider. Que tout ça est beaucoup trop dangereux et que si jamais Vanille en reprend, il faut que je le sache. Elle me le promet.
Je chope Maxime. Je lui fais croire que je crois qu'il ne prend rien mais qu'il faut qu'il protège Vanille. Il me jure que si elle en reprend il la quitte.
Petit con va....
Sans toi elle n'aurait rien pris....

Je suis toujours seule avec tout ça sur le coeur & le ventre.

La semaine suivante, Vanille & moi en parlons non-stop.
Je lui imprime de la doc, je l'oblige à lire des témoignages sur des forums, je la préviens que si elle en reprend je dénonce le voisin aux flics, j'appelle Drogues Info Services et je commence à en parler à quelques amis. Qui me font du bien.
Le pire moment de cette période est lorsque, alors qu'elle est dans son bain et que nous parlons encore & toujours de ça, elle fond subitement en larmes en me disant "mais tu sais bien que je ne peux plus en prendre, sinon Maxime me quitte!"
Je bafouille "mais il faut que tu ne VEUILLES plus en prendre! Pas que tu ne PUISSES plus!"

Vanille est punie pendant un mois de recevoir qui que ce soit à la maison. Officiellement à cause de la fiesta.
Parallèlement, je mets des règles plus strictes en place:
- 19h à la maison en début de semaine.
- Interdite de la fameuse boîte pendant une période indéterminée.
- Une seule soirée par we.
- 2h de cours de code par semaine obligatoires.

Je retrouve petit à petit ma fille.
Mais je ne peux pas la priver de tout. Je ne lui fais aucune confiance. Je surveille tout. Je l'amène et vais la chercher au taff pour être certaine qu'elle y va.
Et je lui parle. Des heures.
Elle aussi me parle. Et commence à me dire qu'elle va demander à Maxime d'arrêter.

Un soir, alors que je sens une crise d'angoisse monter, je vais voir Chris qui fait un poker sur son Mac.
- Je peux te dire un truc qui me pèse énormément. Mais j'ai besoin que tu restes calme et que tu m'écoutes.
- Essaie toujours.
- Non, je n'essaie pas. Je veux être certaine de ton soutien et de ton calme.
- Non.

Ce soir là, j'ai pleurer non-stop pendant des heures.

Je me suis enfin décidée à en parler à son père. Qui a réagi comme il le fallait. Pendant quelques jours. Je lui demandais de la fermeté, le seul truc qu'il a fait a été de lui annoncer que dorénavant elle paierait son forfait de téléphone.
J'ai mis en place une obligation d'aller chez son père du dimanche au mardi une semaine sur deux. Avec interdiction de sorties. Le 1er dimanche, il a craqué et l'a laissée sortir en me disant "j'ai peur qu'on la perde...."

Je me sens abandonnée de tous les côtés.

Un lundi soir, alors qu'elle est chez lson père, elle m'appelle en larmes. Maxime vient de lui envoyer un SMS disant "je veux qu'on se voit moins."
Je console mais je jubile.
Qu'il la quitte merde!
Hélas, deux jours plus tard, il l'appelle en pleurs. Il était en pleine descente. Car à une soirée (à laquelle Vanille n'était pas), il a pris 7 paras. 7 paras c'est énorme.
Vanille m'apprend que le lendemain, il a eu des hallus, des palpitations, qu'elle a eu très peur.
Ils décident de ne pas se voir pendant qu'il est en bad comme ça.
J'essaie de faire comprendre à ma fille qu'elle ne sera jamais heureuse avec lui.
Peine perdue. Elle l'aime. Il lui a promis d'arrêter après le 16 novembre, date à laquelle il va à un festival à Montpellier.

J'avoue, j'ai vraiment souhaité qu'il se défonce comme un porc à cette soirée.
Qu'il revienne en plein délire. Qu'il reste scotché même. Et qu'il laisse ma fille.
Hélas il est revenu in love....

Aujourd'hui, je commence à un peu croire Vanille quand elle me dit qu'elle n'en reprendra jamais.
Maxime lui a dit hier qu'il était accro mais qu'il allait arrêter pour elle. Je n'y crois pas une seconde.
J'ai fini par tout raconter à Chris qui a mal réagi mais sans incidences néfastes comme je le craignais.
Il en a parlé à pleins de gens et ces gens ont su lui dire des choses qui l'ont fait réfléchir sur la dureté de ses réactions.
Aujourd'hui je maintiens le lien avec ma fille. Je surveille, je checke, je fouille, je parle, j'écoute et j'attends.
J'attends que cette histoire se termine pour pouvoir reprendre ma respiration.

Et, comme je m'y attendais, je suis incapable d'avoir un seul moment de déconne sur cette histoire.

 

 

 

 

Posté par Marus à 12:22 - Commentaires [12] - Permalien [#]